Vous vous posez des questions sur quelque chose que vous avez vu ou entendu parler concernant notre société ou nos boissons ?

Partout dans le monde, un volume croissant d'informations circule sur ​​Internet - via les bavardoirs, les babillards électroniques, les chaînes de lettres par courriel et sur les sites Web. Malheureusement, ces informations ne sont pas toutes vraies. Les utilisateurs réguliers d'Internet sont tous trop familiers avec les diverses escroqueries et rumeurs qui circulent sur le Web. Vous trouverez ici les faits concernant certaines des rumeurs ou escroqueries qui peuvent vous concerner.

ESCROQUERIES PAR COURRIEL, INTERNET ET TEXTE

Malheureusement, l'incroyable puissance de l'Internet est parfois utilisée pour diffuser de fausses informations sur nos produits et programmes. Il y a plusieurs rumeurs sans fondement qui circulent sur l'Internet, qui prétendent faire partie ou être affiliées à un programme de promotion ou de marketing parrainé par Coca-Cola. Nous avons rassemblé certaines de ces rumeurs dans le présent document afin que vous puissiez facilement obtenir les faits sur ces fausses allégations.

1.    Rumeur : Des messages frauduleux prétendent montrer une vidéo « horrible » sur Coca- Cola

Les faits

Les messages postés sur Facebook et Twitter prétendent fournir des liens que les utilisateurs peuvent cliquer pour regarder une vidéo soi-disant « horrible » qui présente la « vérité » sur Coca-Cola.

En fait, une telle vidéo n'existe pas. Les utilisateurs qui essaient de regarder ladite vidéo sont plutôt invités à partager des liens vers le contenu et de répondre aux enquêtes demandant des informations personnelles. Cette activité semble faire partie d'un hameçonnage dans lequel les auteurs tentent d'obtenir des informations personnelles qui peuvent être utilisées pour commettre une usurpation d'identité. Les consommateurs doivent éviter de cliquer sur ces liens et s'abstenir de fournir leurs informations personnelles. Toute personne ayant fourni des informations sur ces sites devrait contacter les autorités locales et/ou fédérales pour obtenir des conseils sur la façon de protéger leurs informations personnelles et à caractère privé.

2.    Rumeur : Des sites Web d'offres/d'affichage des emplois de Coca-Cola

Les faits

The Coca-Cola Company a été informée que des courriels et des affiches offrant faussement des emplois aux particuliers circulent sur les sites Internet. Voici quelques exemples : 

  • Des courriels ou des sites Web qui offrent des emplois à des particuliers disposés à collecter de l'argent au nom de Coca-Cola pour les activités caritatives en Géorgie et en Asie. La ligne Objet sur ​​ces courriels peut porter « Emplois Coca-Cola » et peut se référer au coordinateur des activités caritatives de Coca-Cola, Coca-ColaCharityCoordinator@live.com, et/ou Tony Cook. 
  • Un site Web utilisant l'URL www.instanthumanrecources.com prétend être un site d'emplois officiel pour la société. La demande d'emploi frauduleuse exige des informations personnelles, y compris les numéros de sécurité sociale et des copies de permis de conduire. Ledit site Web paraît authentique, car les images, les photos et les autres marques de la société y sont incluses.
  • Une offre pour payer des individus qui collent un affichage sur leurs voitures ou autres véhicules pour annoncer notre boisson énergétique ou d'autres marques.

Dans certains cas, les auteurs ont pris contact avec les victimes et ont faussement prétendu les embaucher afin d'obtenir plus d'informations personnelles et financières et dans certains cas, leur ont demandé d'encaisser des chèques frauduleux et de leur envoyer de l'argent.

The Coca-Cola Company n'a aucun lien avec ces sites Web ou courriels. Les emplois répertoriés sur ces sites ou dans ces courriels ne sont pas réels, nous n'en sommes pas commanditaires, et notre nom et nos marques y sont utilisés sans permission. Nous enquêtons activement sur chaque site Web frauduleux ou courriel dès que nous en avons la connaissance, ce en collaboration avec les autorités compétentes.

Ces activités apparaissent toutes comme une forme de fraude appelée « hameçonnage » dans laquelle les auteurs tentent de développer des relations avec les victimes afin d'obtenir des informations personnelles et financières. Les indicateurs suivants sont des signes qu'un message peut faire partie d'une campagne de courriels frauduleux ou d'hameçonnage :

  • Les fautes d'orthographe et grammaticales sont présentes dans le courriel ;
  • Une mauvaise utilisation des marques de la société ;
  • L'utilisation des comptes de courriel gratuits, non entreprise (tels que Yahoo !, AOL, Gmail et Hotmail) ;
  • Les demandes d'informations personnelles et la promesse d'un gain financier rapide.

Dans l'ensemble, cela semble trop beau pour être vrai, ça l'est probablement. Ne répondez pas à ces courriels ou lettres avec vos informations. Si vous avez déjà fourni des informations personnelles à des contacts associés à ce type de courriel, lettre ou site web, nous vous recommandons d'arrêter immédiatement toutes les communications avec ladite source et de contacter les autorités locales et/ou fédérales pour obtenir des conseils sur comment protéger vos informations et votre vie privée.

3.    Rumeur : Les courriels et sites Web « Lequel préférez-vous, Coca ou Pepsi ? »

Les faits

Les courriels et les liens vers des sites qui posent la question « Lequel préférez-vous, Coca ou Pepsi ? » circulent sur l'Internet et proviennent de plusieurs sociétés différentes. Ces courriels et sites demandent aux participants de remplir des formulaires de sondage sur les préférences de produits. Les communications promettent des prix en termes de produits, d'argent ou autres en échange des informations personnelles lors de la participation au sondage. Malheureusement, ce sont des exemples de ces types de systèmes de sollicitation qui ont miné l'Internet. The Coca-Cola Company ne participe pas à ces types de promotions et nous ne sommes en aucun cas associés ou responsables de ces courriels ou sondages. Nous ne sommes pas commanditaires de ces communications et nos marques y sont utilisées sans notre permission.

4.    Rumeur : L'affiliation à l'enquête de marketing qui annule l'inscription au registre des abonnés auto-exclus

Les faits

Ce courriel particulier invite le destinataire à « Voter pour votre cola favori ,Coca ou Pepsi, pour recevoir 12 bouteilles ou cannettes complémentaires ». Au bas du message se trouve une déclaration en petits caractères, « En répondant à ce courriel, vous acceptez que les commanditaires, les coparrains et sociétés affiliées participantes de cette offre, puissent vous téléphoner, même si vous êtes inscrit(e) dans un registre d'abonnés auto-exclus ou un service de liste. » Le fait que Coca soit mentionné dans un courriel fait croire à certaines personnes que The Coca-Cola Company est en quelque sorte affiliée à ce courriel.

Veuillez vous assurer que The Coca-Cola Company n'est en aucune façon, affiliée à ce courriel. Nous ne recueillons pas des informations par ce courriel ou ne fournissons pas gratuitement 12 packs de nos produits. N'hésitez pas à consulter notre Politique de confidentialité pour de plus amples informations sur la collecte d'informations personnelles. Nous ne disposons d'aucune information quant à savoir si répondre au sondage ou non se traduira par l'exclusion du nom d'une personne du registre.

5.    Rumeur : Le Jackpot Coca-Cola, le Prix Coca-Cola, le Lot en espèces, les concours publicitaires ou les Avis aux gagnants des dessins promotionnels, les versements d'aide en espèces de la Fondation Coca-Cola

Les faits

The Coca-Cola Company a été informée que plusieurs messages texte, courriels et lettres envoyés à des particuliers prétendent faussement que le destinataire a gagné soit une loterie ou un prix en espèces auprès de notre société.

Ces messages dirigent les destinataires vers un site Web qui semble être, mais n'est pas, un site officiel de The Coca-Cola Company. L'adresse officielle du site Web de My Coke Rewards c'est mycokerewards.com, et My Coke Rewards est un programme offert uniquement aux États-Unis.

Les lignes Objet de ces courriels varient et vont de « Vous avez gagné 1 million $ pour la promotion 128e anniversaire de Coca-Cola MC » ; « La notification du Prix Coca-Cola » ; « La notification de gain de la promotion Coca-Cola » ; « La promotion globale de Noël de Coca-Cola » à « Notification pour l'aide en espèces de la Fondation Coca-Cola » ou d'autres titres similaires. Certaines versions des supercheries du texte/courriel indiquent une promotion conjointe avec la British American Tobacco Company, un tirage promotionnel semestriel de Coca-Cola (qui comprend le nom de l'ancien vice-président exécutif de Coca-Cola, Carl Ware), ou un cadeau de voiture à Hong Kong. Ces messages sont également formulés dans un langage « formel » qui leur donne une apparence « officielle », et sont parfois conçus pour paraître légitimes avec l'inclusion des images ou des photographies, un « code secret » ou un numéro de référence/de ticket et les coordonnées d'un représentant de Coca-Cola.

Ces lettres sont écrites avec l'intention de paraître officielles et de provenir d'une institution financière. Elles contiennent souvent des numéros de réclamation et peuvent même comprendre un chèque qui paraît provenir de notre société ou d'un embouteilleur de Coca-Cola.

The Coca-Cola Company n’est en aucun cas associée à ces courriels, messages texte, lettres, sites ou programmes non autorisés. Nous n'en sommes pas commanditaires et notre nom et nos marques y sont utilisés sans notre permission.

Ceci apparaît comme une forme de fraude appelée « hameçonnage », dans laquelle les auteurs tentent de développer des relations avec les victimes afin d'obtenir des informations personnelles et financières. Les indicateurs suivants sont des signes qu'un message peut faire partie d'une campagne de courriels frauduleux ou d'hameçonnage :

  • Les fautes d'orthographe et grammaticales sont présentes dans le courriel ;
  • Une mauvaise utilisation des marques de la société ;
  • L'utilisation des comptes de courriel gratuits, non entreprise (tels que Yahoo !, AOL, et Hotmail);
  • Les demandes d'informations personnelles et la promesse d'un gain financier rapide.

Dans l'ensemble, cela semble trop beau pour être vrai, ça l'est probablement. Ne répondez pas à ces messages textes, courriels ou lettres avec vos informations.

Si vous avez déjà répondu à ce type de message texte, courriel ou lettre, nous vous recommandons d'arrêter immédiatement toutes les communications avec ladite source et de contacter les autorités locales et/ou fédérales pour obtenir des conseils sur comment protéger vos informations et votre vie privée.

6.    Rumeur : Les photos pour la publicité Coca-Cola

Les faits

The Coca-Cola Company a été informée que des courriels circulent et prétendent que les photos du destinataire ont été sélectionnées pour être utilisées par Coca-Cola, souvent pour un panneau d'affichage. Ces courriels demandent souvent qu'un paiement soit envoyé, soit pour des frais d'inscription ou le pourcentage de l'agent d'un paiement promis. Dans certains cas, la demande d'argent n'intervient pas avant que le destinataire n'ait répondu au courriel initial.

The Coca-Cola Company n'est en aucun cas associée à ces courriels. Les individus et les organismes nommés ne travaillent pas au nom de Coca-Cola, et nous n'avons pas sanctionné l'utilisation de notre nom ou de nos marques pour ces courriels. Cela semble être une fraude dans laquelle l'expéditeur souhaite que les destinataires lui envoient de l'argent avant que ces derniers ne se rendent compte que l'offre n’était en fait qu’une arnaque. Dans certains cas, la demande d'argent n'est pas mentionnée dans le courriel initial, et l'intention peut être celle d'obtenir des informations personnelles et financières. Ce type de fraude est connu comme l'« hameçonnage ». Les indicateurs suivants sont des signes qu'un courriel peut faire partie d'une campagne de fraude ou d'hameçonnage :

Les fautes d'orthographe et grammaticales sont présentes dans le courriel ;

Une mauvaise utilisation des marques de la société ;

L'utilisation des comptes de courriel gratuits, non entreprise (tels que Yahoo !, AOL, et Hotmail);

Les demandes d'informations personnelles et la promesse d'un gain financier rapide.

Dans l'ensemble, cela semble trop beau pour être vrai, ça l'est probablement. Ne répondez à ces courriels ou à ces lettres avec des informations et ne leur envoyez pas d'argent. Si vous avez déjà répondu à ce type de courriel ou lettre, nous vous recommandons d'arrêter immédiatement toutes les communications avec ladite source et de contacter les autorités locales et/ou fédérales pour obtenir des conseils sur comment protéger vos informations et votre vie privée.

7.    Rumeur : Promotion du « Client mystère » ou d'un « Évaluateur de magasin »

Les faits

The Coca-Cola Company a été informée que des lettres en circulation prétendent que le destinataire a été sélectionné pour devenir un « client mystère » ou « évaluateur de magasin » pour évaluer la qualité du service à la clientèle lors de l'achat des cartes prépayées. Un faux chèque est inclus dans la lettre. La lettre demande au destinataire d'encaisser le chèque et d'utiliser le produit pour acheter des cartes prépayées.

The Coca-Cola Company n'est en aucun cas associée à ces programmes. Nous ne sommes pas commanditaires pour cette organisation, et notre nom et nos marques sont utilisés sans autorisation. Ceci apparaît comme une forme de fraude appelée « hameçonnage » dans laquelle les auteurs tentent de développer des relations avec les victimes afin d'obtenir des informations personnelles et financières. Dans l'ensemble, cela semble trop beau pour être vrai, ça l'est probablement. Ne répondez pas à ces lettres ou n'essayez pas d'encaisser les chèques fournis. Nous vous recommandons d'arrêter immédiatement toutes les communications avec ces organisations et de contacter les autorités locales et/ou fédérales pour obtenir des conseils sur comment protéger vos informations et votre vie privée.

RUMEURS DU MOYEN-ORIENT

De nombreuses entreprises font l'objet de diverses rumeurs qui tentent de pousser les entreprises et leurs produits dans le conflit qui se déroule au Moyen-Orient. Certaines rumeurs et leurs variations concernent The Coca-Cola Company. Quelques-unes existent depuis plusieurs années sous une forme ou une autre et ont récemment connu une résurgence.

1.    Rumeur : Boycotter Coca-Cola envoie un message fort aux États-Unis et à la politique étrangère américaine

Les faits

The Coca-Cola Company et nos produits sont souvent considérés comme américains. Mais la réalité est que The Coca-Cola Company est une entreprise véritablement internationale, opérant dans le monde entier dans plus de 200 pays. Les opérations de Coca-Cola dans chaque pays sont des opérations locales. Les boissons Coca-Cola sont produites, vendues et distribuées par les partenaires d'embouteillage locaux autorisés, qui possèdent et exploitent des usines d'embouteillage et des centres de vente/distribution et employant un million de citoyens locaux - 90 % en dehors des États-Unis et la quasi-totalité d'entre eux étant des citoyens d'autres pays.

Par exemple, dans l'Autorité palestinienne, la National Beverage Company (Société nationale de boisson en français), notre société partenaire d'embouteillage locale autorisée, est une société privée indépendante, gérée par des hommes d'affaires palestiniens locaux, qui exploitent une usine d'embouteillage de Coca-Cola située dans les centres de Ramallah et des centres de distribution à Gaza, Hébron et Naplouse. La National Beverage Company emploie 200 personnes locales et génère des emplois pour des centaines d'autres dans des industries connexes. Partout au Moyen-Orient, nous fonctionnons comme une entreprise locale, gérée par un personnel local et employant plus de 20 000 personnes locales, avec des actionnaires locaux.

The Coca-Cola Company est l'une des organisations les plus diverses dans le monde, opérant dans un large éventail d'environnements économiques, politiques et religieux. Comme entreprise, Coca-Cola n'a ni le mandat de soutenir, ni intérêt à soutenir des pays, des gouvernements individuels ou des causes politiques ou religieuses.

Comme tout le monde, nous sommes profondément touchés par le côté humain de la situation au Moyen-Orient. Vu le caractère local de notre entreprise, nous croyons que les appels au boycottage de nos produits ne sont pas le moyen approprié pour faire avancer toute cause, car ils nuisent principalement à l'économie locale, aux entreprises locales et aux citoyens locaux. La diffusion de telles allégations est une tentative d'exploiter une situation délicate au Moyen-Orient.

2.    Rumeur: The Coca-Cola Company est une société juive. (Les variations de cette rumeur suggèrent que la Société est affiliée à la religion mormone.)

Les faits

Non. The Coca-Cola Company n'est affiliée à aucune religion ou groupe ethnique. Nous ne soutenons pas non plus ou ne nous opposons pas à des gouvernements, ne soutenons pas des causes politiques ou religieuses. The Coca-Cola Company est une société cotée en bourse, avec des actionnaires de différentes religions et groupes ethniques dans le monde entier. Tout le monde peut acheter les actions de Coca-Cola via son institution financière.

Nous croyons que les origines de cette rumeur datent de 1967, lorsque la Ligue arabe avait déclaré un boycottage contre les entreprises qui faisaient des affaires en Israël, à la suite des tensions au Moyen-Orient. The Coca-Cola Company et ses partenaires d'embouteillage étaient présents dans de nombreux pays arabes et musulmans avant que Coca-Cola ne s'introduise en Israël, et étaient revenus dans les pays arabes dès la levée du boycottage.

La diffusion de telles allégations est une tentative d'exploiter une situation délicate au Moyen-Orient, et de laisser faussement croire que The Coca-Cola Company prend parti.

3.    Rumeur: L'avertissement de ne pas acheter du Coca-Cola en raison de la contamination possible par des terroristes

Les faits

Cette rumeur prétend qu'un important réseau de nouvelles et/ou de journaux a mis une alerte selon laquelle les usines de Coca-Cola ont été infiltrées par des terroristes et que des traces de poison ont été trouvées dans des canettes de Coca-Cola. Cela est très similaire à la rumeur de cet « étranger reconnaissant qui récompense un citoyen utile avec un avertissement sur une attaque imminente ».

Plusieurs variantes de la rumeur de l'« étranger reconnaissant » ont existé au fil des ans. Les personnes impliquées et les détails de la rumeur varient en fonction du climat politique du jour, mais ils impliquent généralement une personne récompensant une autre avec un avertissement ou des conseils pour échapper au danger en récompense pour un acte de bonté. Une version de la rumeur tourne autour d'un « conseil » de ne pas acheter ou consommer du Coca-Cola, ce qui implique une imminente contamination planifiée.

Ces rumeurs sont absolument fausses et causent des inquiétudes inutiles. The Coca-Cola Company a un engagement sans compromis pour la sécurité des produits, et nos produits sont produits et distribués par le biais des installations sécurisées. Nous utilisons un certain nombre de procédés pour assurer la sécurité et la qualité de l'eau et des ingrédients utilisés dans la fabrication de nos boissons. Pour assurer l'efficacité de nos mesures de protection, nous ne discutons pas des détails de ces processus.

Nous prenons toujours des rapports de cette nature au sérieux. Vous devez savoir que les enquêtes à ce jour, effectuées par des responsables fédéraux et locaux, ainsi que par The Coca-Cola Company, ont conclu que ces rumeurs sont sans fondement.

4.    Rumeur : Le Coca-Cola contient des matériaux qui le rendent impropre pour les végétariens et les musulmans

Les faits

Aucune des marques de boissons gazeuses de The Coca-Cola Company ne contient des ingrédients provenant de mammifères ou de volailles. Nous respectons les lois et usages dans tous les pays où nos marques sont vendues. Cela comprend les pays où l'islam est la principale religion comme l'Arabie Saoudite, l'Égypte, l'Indonésie, la Malaisie et le Pakistan dont les gouvernements ont accepté nos marques comme propres à la consommation par les membres de la communauté musulmane.

5.    Rumeur : Coca- Cola distribue ses bénéfices en Israël

Les faits

Dans un effort pour rallier les boycottages arabes contre The Coca-Cola Company et d'autres entreprises américaines, de nombreuses variantes d'une rumeur existent affirmant que notre entreprise apporte un soutien financier à Israël. Une rumeur largement diffusée prétend que la NBC avait rapporté que Coca-Cola avait annoncé qu'elle ferait un don de quatre jours de bénéfices à Israël.

Ces rumeurs ne sont pas vraies, mais ont été divulguées par des tiers mal informés ou mal intentionnés. The Coca-Cola Company n'est pas politique, et ne soutient pas des pays, gouvernements individuels ou des causes politiques ou religieuses.

The Coca-Cola Company et ses partenaires d'embouteillage opèrent dans le monde entier dans plus de 200 pays. Si The Coca-Cola Company est une entreprise mondiale, ses opérations dans chaque pays sont une affaire locale. Les boissons de Coca-Cola sont produites, vendues et distribuées par des partenaires d'embouteillage locaux autorisés qui possèdent et exploitent des usines d'embouteillage et des centres de vente/distribution et emploient de nombreux citoyens locaux.

6.    Rumeur : Coca-Cola fait des publicités offensantes pour les musulmans

Les faits

Une rumeur a circulé prétendant que les publicités créées par Coca-Cola représentaient le logo de la Société blasonné sur le Dôme du Rocher et présentaient des images de violence contre les Palestiniens. Ces images macabres ont été distribuées via Internet et ont été mal interprétées par certains comme des publicités réelles de société Coca-Cola. Plus récemment, d'autres fausses annonces de Coca-Cola ont circulé et qui sont offensantes pour les musulmans.

Ces images sont fabriquées par des tiers mal informés ou mal intentionnés qui ne comprennent pas nos opérations au Moyen-Orient et au-delà. Nous déplorons sincèrement cet abus irresponsable de notre marque de commerce, qui soit offensant pour les musulmans parmi lesquels nous comptons de nombreux employés.

The Coca-Cola Company opère dans le monde entier dans plus de 200 pays et territoires avec des cultures, des systèmes politiques, des religions et des histoires différents. Si The Coca-Cola Company est une entreprise mondiale, ses opérations dans chaque pays sont une affaire locale. Les boissons de Coca-Cola sont produites, vendues et distribuées par des partenaires d'embouteillage locaux autorisés qui possèdent et exploitent des usines d'embouteillage et des centres de vente/distribution et employant de nombreux citoyens locaux.

Par exemple, dans l'Autorité palestinienne, la National Beverage Company (Société nationale de boisson en français), notre société partenaire d'embouteillage locale autorisée, est une société privée indépendante, gérée par des hommes d'affaires palestiniens locaux, qui exploitent une usine d'embouteillage de Coca-Cola située dans les centres de Ramallah et des centres de distribution à Gaza, Hébron et Naplouse. La National Beverage Company emploie 200 personnes locales et génère des emplois pour des centaines d'autres dans des industries connexes. Dans tout le Moyen-Orient, notre entreprise emploie plus de 20 000 personnes locales.

7.    Rumeur : Des messages anti-musulmans apparaissent dans les graphiques (Pas de Mohamed, Pas de Mecque)

Les faits

Certaines personnes ont été amenées à croire que la marque Coca-Cola peut être traduite par « Pas de Mohamed, Pas de Mecque » en arabe quand cela est inversé et lu de gauche à droite.

Cette allégation n'est pas vraie. La marque Coca-Cola a été créée en 1886 à Atlanta, en Géorgie, à un moment et un lieu où il y avait peu de connaissance de la langue arabe.

Cette allégation a été portée devant un certain nombre de hauts dignitaires musulmans du Moyen-Orient qui ont fait des recherches minutieuses et ont purement et simplement réfuté ladite rumeur.

À la fin des années 1990, un comité spécial des autorités en Arabie Saoudite regroupant les représentants du ministère des Affaires islamiques, du ministère de l'Intérieur et du ministère du Commerce avait été formé pour examiner les rumeurs contre le logo Coca-Cola. Le comité avait déterminé qu'il n'y avait aucun fondement à ces fausses allégations et que la marque Coca-Cola ne connotait rien de diffamatoire vis-à-vis de l'Islam.

En mai 2000, le Grand Mufti d 'Al-Azhar (le plus grand institut islamique au monde) Cheikh Nasr Farid Wassel déclarait que « la marque ne porte pas, directement ou indirectement, atteinte à l'islam ou aux musulmans. » En outre, il déclarait que l'Islam est contre « la propagation de rumeurs vides et de mensonges calculés qui touchent soit des intérêts publics ou privés. »  

LES RUMEURS SUR LES PRODUITS ET LE CONDITIONNEMENT

Toutes nos boissons sont fabriquées en conformité avec les lois fédérales canadiennes sur les aliments, les lois de tous les territoires et provinces, et les lois de près de 200 pays à travers le monde où nos produits sont commercialisés.

Malheureusement, l'incroyable puissance de l'Internet est parfois utilisée pour diffuser de fausses informations sur nos produits. Il y a plusieurs rumeurs sans fondement qui circulent sur internet prétendant que nos produits ou leur emballage peuvent causer des problèmes de santé. Nous avons rassemblé certaines de ces rumeurs dans le présent document afin que vous puissiez facilement obtenir les faits sur ces fausses allégations.

1.    Rumeur : La publicité Soda bébé ? Ce n'est pas vrai

Les faits

Cette annonce est un montage de toute pièce. La société Coca- Cola n'a jamais produit un objet publicitaire avec cette image et copie, ni eu un accord commercial associé à cette image. En fait, le créateur a révélé par écrit comment il avait produit cette fausse annonce lui-même il y a près de dix ans.

2.    Rumeur : La formule secrète de Coca-Cola contient de l'alcool

Les faits

Nous sommes fiers d'être la plus grande entreprise de boissons non alcoolisées au monde. Dans la fabrication de Coca-Cola, l'alcool n'est pas ajouté comme un ingrédient et aucune fermentation n'a lieu. Les ingrédients et le processus de fabrication utilisés dans la production de Coca-Cola sont rigoureusement réglementés par les autorités gouvernementales et sanitaires dans plus de 200 pays qui ont toujours reconnu Coca-Cola comme un produit non alcoolisé.  

3.    Rumeur : Les capsules de bouteilles ne sont pas recyclables

Les faits

La désinformation continue de se propager sur la recyclabilité des capsules de boissons. Les bouchons que nous utilisons sur les bouteilles sont recyclables à 100 pour cent du point de vue technique et sont fortement recyclés. Ils sont fabriqués à partir de matériaux de haute densité sélectionnés pour leur compatibilité avec la plupart des systèmes de recyclage. La plupart des recycleurs utilisent un procédé de séparation par suspension dans lequel les bouteilles en PET s'accumulent au fond et les bouchons et les étiquettes flottent. Pour cette raison et pour réduire au minimum les déchets, nous recommandons que les consommateurs recyclent leurs bouteilles de boisson en replaçant le bouchon sur la bouteille avant de la jeter dans un bac de recyclage. Comme le plastique PET utilisé dans nos bouteilles, il y a aussi des marchés finaux pour les matériaux utilisés dans les capsules, tels que des seaux de peinture et les boîtiers de batteries.

4.    Rumeur : Coca- Cola contient la viande de porc

Les faits

Coca-Cola ne contient pas de porc ni d'autres dérivés d'animaux. En outre, Coca-Cola respecte les exigences, les lois et les pratiques de sécurité dans tous les pays où nos marques sont vendues.

5.    Rumeur : Coca-Cola contient de la cochenille, un colorant d’insecte

Les faits

La cochenille, qui est aussi connue sous les noms de Crimson Lake, Carmin, Rouge naturel 4, E120 et C.I. 75470, n'est pas un ingrédient du Coca-Cola.

6.    Rumeur : Les perceptions erronées sur les édulcorants

Les faits

Il existe toutes sortes de perceptions erronées au sujet des édulcorants à zéro calorie et hypocaloriques. Il est parfois difficile de séparer les faits de la fiction en matière de sécurité et de santé. Nous avons dressé une liste d’idées fausses courantes au sujet du goût sucré et des édulcorants à zéro calorie et hypocaloriques.

Perception erronée : L'aspartame provoque le cancer

L'aspartame avait été approuvé par Santé Canada pour la première fois en 1981. Depuis lors, il a subi des centaines d'études pour la sécurité. Toutes conduisent à la même conclusion : l'aspartame est sans danger pour les consommateurs. Il n'existe aucune preuve scientifique solide qui soit acceptée par les autorités de sécurité alimentaire associant l'aspartame ou d'autres édulcorants à zéro calorie et hypocaloriques au cancer chez les humains.

Perception erronée : Les édulcorants à zéro calorie et hypocaloriques favorisent le gain de poids 

Aucune preuve n'a été établie que les édulcorants à zéro calorie et hypocaloriques sont responsables du gain de poids chez les adultes normaux ou en surpoids. En fait, selon le International Food Information Council, certaines études montrent que les édulcorants à zéro calorie et hypocaloriques peuvent aider les gens à mieux gérer leur poids.

Perception erronée : Les édulcorants à zéro calorie et hypocaloriques affectent négativement les personnes atteintes de diabète

Les édulcorants à zéro calorie et hypocaloriques n'ajoutent pas les glucides dans l'alimentation ; alors, ils permettent aux personnes atteintes de diabète de consommer une plus grande variété d'aliments. Ils peuvent assouvir leur envie de sucreries sans affecter la glycémie, ce qui aide ces personnes à suivre un régime alimentaire sain et à bien contrôler leur diabète.

Perception erronée : L'utilisation des édulcorants à zéro calorie et hypocaloriques augmente le risque d'effets négatifs sur la santé

Il n'existe aucune preuve scientifique que les aliments contenant des édulcorants à zéro calorie et hypocaloriques augmentent le risque d'autres maladies ou les problèmes de santé. Une exception existe pour les individus nés avec une maladie héréditaire rare appelée phénylcétonurie (PKU) qui les empêche d'assimiler l'un des acides aminés présents dans l'aspartame. Par conséquent, les aliments et les boissons qui sont édulcorés à l'aspartame doivent comporter une mise en garde pour empêcher les personnes atteintes de cette maladie de consommer inconsciemment cet édulcorant.

7.    Rumeur : DASANI® n'hydrate pas correctement en raison de la teneur en sel

Les faits

DASANI contient 0,50 mg de sodium par portion de 8 onces. En vertu du Règlement sur les aliments et drogues du Canada régissant l'étiquetage nutritionnel sur un produit, si une portion d'un aliment contient moins de 5 mg de sodium, alors cette quantité est considérée comme insignifiante sur le plan nutritionnel et peut être répertoriée dans le Tableau de la valeur nutritive comme sans sodium.

Vous serez peut-être aussi intéressé de savoir que l’eau du robinet contient aussi du sodium. La quantité de sodium dans l'approvisionnement local en eau varie considérablement dans l'ensemble du pays. La quantité de sodium dans votre approvisionnement local en eau peut être disponible en appelant votre municipalité ou en vérifiant en ligne. La quantité moyenne de sodium dans l'eau du robinet canadienne se trouve sur le lien Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada tenu à jour par Santé Canada.

 

8.    Rumeur : Un enfant meurt après avoir bu un Coke diète suivi par la mastication d'un bonbon mentholé

Les faits

Une rumeur a circulé sur Internet qu'un garçon est mort au Brésil après avoir mangé un Mentos et bu un Coke diète. Ceci est un canular, très probablement déclenché par le « phénomène de fontaine Coke diète/Mentos » bien connu et qui n'est pas vrai.

Il n'existe aucune raison de croire que les ingrédients de Coca-Cola ainsi que la saveur du menthol ou de tout autre aliment ou ingrédient alimentaire se combinent pour provoquer une maladie. Les ingrédients du Coca-Cola et le menthol aromatisant sont largement approuvés comme ingrédients alimentaires sûrs et sont utilisés dans le monde entier dans une variété d'aliments.

Ce courriel semble être lié à un certain nombre de vidéos amateurs qui sont apparues sur l'Internet, montrant des gens qui pour le plaisir, mélangent des bonbons Mentos avec Coke diète pour produire une réaction qui provoque l'explosion de Coke diète en l'air. Cette réaction est considérée comme étant provoquée par le dioxyde de carbone (ce qui donne l'effervescence aux boissons gazeuses) imprégnant la surface poreuse du Mentos.

Cependant, la mastication des bonbons Mentos détruit la surface nécessaire pour que les bulles de dioxyde de carbone se forment. Par conséquent, une telle réaction de la mousse ne peut pas se produire lorsque les deux produits sont ingérés.

Nous conseillons vivement aux consommateurs de traiter avec scepticisme les rumeurs non autorisées ou non traçables qu'ils trouvent sur l'​​Internet, puisque ces rumeurs se révèlent souvent, comme c'est le cas, être tout à fait fausses.

Q & R

Q. Pourquoi Coke diète ou Coke Zero, lorsqu'il est mélangé avec un Mentos produit une réaction qui provoque l'explosion de Coke diète en l'air ou crée une sorte de fusée qui se propulse avec Coke Zero ?

R. Certains scientifiques ont dit que cela a à voir avec la libération rapide du dioxyde de carbone (ce qui donne l'« effervescence » provoquée par les bonbons. Dès qu’un Mentos tombe dans la boisson, le dioxyde de carbone forme rapidement des bulles sur ​​toute la surface du bonbon. Pendant que le Mentos coule au fond de la bouteille, des bulles supplémentaires se forment et la pression à l'intérieur de la bouteille augmente très rapidement. L'augmentation soudaine de pression pousse la totalité du liquide vers le haut et hors de la bouteille. La même réaction se produit dans le cas de la combinaison Coke zéro/Mentos où la pression du dioxyde de carbone entraîne cette réaction.

Q. Cette même réaction peut-elle se produire si je mange un Mentos et bois un Coke diète ou un Coke Zero au même moment ?

R. Non. La mastication des bonbons détruit la surface nécessaire pour que les bulles de dioxyde de carbone se forment.

Q Quelque chose se passera-t-il si j'avale juste un Mentos et consomme un Coke diète ou un Coke Zero?

R. Non, le niveau de dioxyde de carbone et de pression généré dans une bouteille de boisson de 2 litres est beaucoup plus grand que ce qui peut être produit dans l'estomac.

9.    Rumeur : Les boissons gazeuses peuvent être utilisées par les agriculteurs comme pesticides pour leurs cultures

Les faits

Les boissons gazeuses n'agissent pas comme les pesticides lorsqu'elles sont appliquées sur le sol ou les cultures. Il n'existe aucune base scientifique qui le justifie et l'utilisation de boissons gazeuses à cette fin serait totalement inefficace.

10.  Rumeur : L'aluminium des canettes de boissons gazeuses conduit à la maladie d'Alzheimer

Les faits

Les boissons gazeuses dans des cannettes en aluminium ne contiennent en fait que des quantités infimes de métal parce que la surface intérieure de la cannette est laquée, ce qui réduit le risque de tout aluminium de la cannette à se dissoudre dans la boisson. Une personne devrait boire environ 5 000 cannettes de 355 ml pour obtenir la même quantité d'aluminium contenue dans un comprimé typique d'antiacide à base d'hydroxyde d'aluminium. Il n'existe aucune preuve pour soutenir une association causale présumée entre l'aluminium et la maladie d'Alzheimer. En fait, la Société Alzheimer du Canada déclare : « ... il n'y a aucune preuve convaincante qui démontre que l'aluminium augmente le risque de développer la maladie d'Alzheimer chez une personne. » Ceci est important parce que l'aluminium est le troisième produit chimique le plus abondant dans la nature après l'oxygène et le silicium. Pratiquement tous les aliments, l'eau et l'air contiennent de l'aluminium. Certains aliments couramment consommés contenant de l'aluminium sont les céréales, les légumes et la viande.

11.  Rumeur : L'urine du rat sur ​​la cannette de soda tue les consommateurs

Les faits

De nombreuses versions de cette rumeur prétendent qu'un parent, un ami ou un collègue est mort après avoir bu une cannette de soda. La rumeur prétend que le haut de la boîte a été incrusté de l'urine de rat séchée. Ladite rumeur indique également que les cannettes de boissons et autres produits alimentaires sont stockés dans les entrepôts et les conteneurs qui sont généralement infestés de rongeurs avant d'être transportés vers les points de vente sans être correctement nettoyés.

Cette rumeur particulière existe depuis des années, mais a récemment refait surface en Europe.

Cette rumeur sur une cannette sale de boisson gazeuse ayant causé la mort d'un individu n'est tout simplement pas vraie. The Coca-Cola Company et toutes nos installations d'embouteillage adhèrent à un programme d'assurance qualité très rigoureux pour assurer le plus haut niveau d'assainissement et créer des produits de qualité supérieure. Nous avons des systèmes d'inspection des aliments très actifs et stricts qui régulent tous nos entrepôts et usines, et la détection des rongeurs est l'une des choses les plus élémentaires qu'ils contrôlent. En outre, les autorités gouvernementales appliquent des systèmes juridiques et réglementaires stricts qui interdisent le stockage des produits alimentaires et de boissons dans des entrepôts qui ne répondent pas aux normes d'hygiène appropriées. Naturellement, si l'environnement du magasin semble sale, il est conseillé de nettoyer tout ce que vous pourriez mettre dans votre bouche.

12.  Rumeur : Les boissons gazeuses froides aident à créer des toxines qui peuvent conduire au développement de diverses maladies

Les faits

Cette rumeur prétend notamment que les boissons gazeuses sont généralement servies à une température beaucoup plus faible que ce qui est optimal pour le bon fonctionnement des enzymes digestives, en mettant la pression sur le système digestif qui ne pourra digérer que peu de nourriture. L'allégation dit que cette nourriture non digérée crée des toxines qui sont absorbées par les intestins, puis distribuées à l'organisme, ce qui provoque diverses maladies.

La température corporelle est une constante de 37°C (98,6°F). Manger les aliments chauds n'élève pas la température du corps, tout comme la consommation d'aliments froids ne baisse pas la température du corps. Tout ce que nous mangeons et buvons prend la même température du corps. La plupart des gens mangent beaucoup de types d'aliments, certains chauds et d'autres froids. La température de la nourriture ne modifie pas la façon dont le corps utilise ou métabolise la nourriture.

13.  Rumeur : The Coca-Cola Company et Fanta ont eu des liens avec le régime nazi.

Les faits

Nous rejetons sans réserve l'affirmation selon laquelle The Coca-Cola Company a eu à sympathiser de quelque manière que ce soit avec les actes ou les politiques odieuses du régime nazi en Allemagne.

La vraie histoire remonte à 1941, lorsque les embouteilleurs allemands étaient incapables d'obtenir les matériaux nécessaires à la production de Coca-Cola ; ils ont développé une boisson semblable au coca sur la base des ingrédients disponibles et l'ont appelée Fanta dans un effort de maintenir leurs activités d'embouteillage locales opérationnelles. La marque Fanta que nous connaissons aujourd'hui est une boisson orange aromatisée, différente et distincte lancée en 1955 par The Coca-Cola Company en Italie. Fanta devenait ainsi la désignation de la marque de commerce d'une ligne de boissons aromatisées vendues par les embouteilleurs de Coca- Cola à l'échelle mondiale dont nous jouissons aujourd'hui.

14.  Rumeur : Coca + MSG = Aphrodisiaque

Les faits

Certaines personnes ont été amenées à croire que la combinaison de Coca- Cola avec le MSG (glutamate monosodique, un exhausteur de goût) crée un aphrodisiaque.

Le MSG est un exhausteur de goût utilisé dans de nombreux aliments, mais il ne constitue pas un ingrédient Coca-Cola. Il n'existe aucun fondement factuel ou scientifique pour conclure que Coca-Cola est un aphrodisiaque - Qu'il soit associé ou non au MSG.

15.  Rumeur : Coca-Cola peut être utilisé comme un produit de nettoyage

Les faits

Cette rumeur a pris de nombreuses formes, affirmant que Coca-Cola, en raison de sa nature acide, peut être utilisé pour nettoyer les toilettes et la corrosion des batteries de voiture, desserrer un boulon rouillé et enlever les taches de rouille sur les pare-chocs de voiture, enlever la graisse des vêtements, nettoyer les saletés de la route des pare-brises, nettoyer les routes après les accidents de la circulation, faire cuire un steak, dissoudre les dents et faire cuire un jambon humide.

Cette rumeur mentionne que la cuisson d'un jambon badigeonné avec du Coca-Cola produit une délicieuse sauce - et c'est certainement vrai ! Nous ne connaissons pas d'agents de patrouille de l'État qui utilisent le coca à des fins autres que celui du rafraîchissement. L'eau ordinaire ou le vinaigre serait aussi efficace et moins coûteux pour le nettoyage des chaussées. Le vinaigre, naturellement acide, est utilisé comme un nettoyant ménager et aussi comme un ingrédient courant dans les marinades et les vinaigrettes. Tremper un œuf dans le vinaigre provoque le ramollissement de la coquille - un résultat attendu parce que l'acide décompose la structure des protéines. Pourtant, le vinaigre est complètement sûr en tant qu'ingrédient alimentaire et améliore la saveur de nombreux aliments.

Tremper quelque chose dans une boisson gazeuse ou frotter quelque chose avec un chiffon imbibé d'une boisson gazeuse n'est pas du tout la même chose que boire une boisson gazeuse. Les gens ne gardent pas les boissons gazeuses dans leur bouche pendant longtemps, ni ne se frottent les dents avec du tissu imbibé dans les boissons gazeuses, donc ce n'est pas logique d'étendre ces effets possibles à l'utilisation normale du produit. Parce que nos dents sont constamment baignées par la salive qui contribue à atténuer les effets des acides provenant des aliments et des boissons, l'effet sur l'émail des dents est considérablement réduit. En effet, les acides contenus dans la plupart des aliments sont neutralisés dans une large mesure par la salive dans la bouche, bien avant qu'ils n'atteignent l'estomac.

Il y a une petite quantité d'acide comestible présente dans de nombreux aliments, y compris les jus de fruits, le babeurre et les boissons gazeuses à l'instar de Coca-Cola. Ces aliments ne sont pas assez acides pour nuire aux tissus de votre corps - en fait, votre propre acide gastrique naturel est plus fort. Il est possible que l'acide comestible dans chacun de ces produits puisse avoir les effets décrits, même si cela reste toujours tout à fait sûr de boire ces produits. Cependant, nous ne faisons pas de déclarations relatives à d'autres usages. Au contraire, nous vous recommandons d'utiliser des produits spécialement conçus pour le nettoyage ou l'élimination de la rouille.

Les rumeurs sur la disparition des dents, des ongles, des steaks et divers autres objets ne sont que cela : des rumeurs. Ces histoires continuent d’apparaître et d'être recyclées parce que chaque nouvelle génération en entend parler, mais elles sont tout simplement fausses.

16.  Rumeur : Les boissons gazeuses provoquent la déshydratation et conduit au cancer

Les faits

Cette rumeur prétend notamment que 75 % des Nord-Américains sont chroniquement déshydratés, et qu'en buvant cinq verres d'eau chaque jour, les risques de certains types de cancer sont considérablement réduits. Cette déshydratation est attribuable à la substitution des boissons gazeuses pour l'eau dans de nombreux régimes alimentaires en Amérique du Nord.

La grande majorité des personnes en bonne santé respectent adéquatement leurs besoins quotidiens d'hydratation en consommant des boissons pendant les repas et d'une autre façon en se laissant guider par leur soif, selon la National Academy of Sciences (NAS). Le rapport de la NAS se réfère à l'eau dans sa totalité qui comprend l'eau contenue dans les boissons et l'humidité dans les aliments, afin d'éviter toute confusion avec l'eau potable uniquement. Le niveau de référence de près de 4 litres pour les hommes adultes et de près de 3 litres pour les femmes adultes par jour couvre les besoins attendus des personnes en bonne santé et sédentaires dans les climats tempérés.

Selon le rapport sur les Apports nutritionnels de référence pour l'eau du NAS 2004, le potassium, le sodium, le chlorure, le sulfate et toutes les boissons, y compris celles qui contiennent la caféine, contribuent à l'hydratation. Bien que des préoccupations aient été soulevées selon lesquelles la caféine a un effet diurétique, la recherche démontre que cet effet est temporaire, et il n'y a aucune preuve convaincante qui démontre que la caféine conduit à une déshydratation. Par conséquent, le NAS a conclu que, lorsqu'il s'agit de la satisfaction des besoins quotidiens d'hydratation, les boissons caféinées peuvent, autant que les options non caféinées, y contribuer.

17.  Rumeur : Un étudiant de l'Université de Delhi meurt étouffé par le Coca

Les faits

Cette rumeur prétend qu'un étudiant universitaire en Inde est mort car il avait trop de CO2 dans son sang après avoir bu trop rapidement huit bouteilles de Coca-Cola.

Le dioxyde de carbone, lorsqu'il est ajouté à l'eau pour la carbonatation, n'est pas nuisible lors de l'ingestion. Comme d'autres ingrédients alimentaires, le dioxyde de carbone a été examiné par les autorités de réglementation à travers le monde et sa sécurité a été confirmée. La carbonatation n'a donc pas d'effets négatifs attestés sur le tractus gastro-intestinal ou sur la santé générale. L'histoire de l'étudiant à l'Université de Delhi n'est pas vraie.

18.  Rumeur : Les boissons gazeuses provoquent de l'insuffisance rénale

Les faits

La rumeur fait état d'une jeune mère mourante de la défaillance de ses deux reins, en raison de la consommation de boissons gazeuses tous les jours au déjeuner.

Cette rumeur au sujet de la jeune femme mourante à l'hôpital Pertamina, situé à Jakarta, en Indonésie, n'est pas vraie. Le directeur général de l'alimentation et le contrôle des drogues au sein du Département Santé de l'Indonésie a enquêté sur cette rumeur et l'a trouvée fausse.

Coca-Cola ne provoque pas de calculs rénaux. Un apport insuffisant de fluides est un facteur majeur contribuant à la formation de calculs rénaux. Les boissons gazeuses sont un moyen agréable et rafraîchissant pour consommer une partie du besoin quotidien en liquide d'une personne, ce qui favorise un apport hydrique suffisant.

La grande majorité des cas d'insuffisance rénale sont causés par des complications du diabète ou de l'hypertension artérielle.

Aucune de nos boissons ne contient des substances nocives et elles sont fabriquées en conformité avec les lois de près de 200 pays de par le monde où nos produits sont commercialisés.

19.  Rumeur : Les boissons gazeuses provoquent des calculs rénaux

Les faits

Nous tenons à vous assurer que les boissons gazeuses ne causent pas de calculs rénaux. Il y a plusieurs causes de calculs rénaux, et aucune preuve n'a été apportée contre les ingrédients des boissons de Coca-Cola. En effet, c'est tout à fait le contraire. Un apport insuffisant de fluides est un facteur majeur contribuant à la formation de calculs rénaux. Les boissons gazeuses sont un moyen agréable et rafraîchissant pour consommer une partie du besoin quotidien en liquide d'une personne, ce qui favorise un apport hydrique suffisant.