Parfois, on dirait que l’été n’arrivera jamais. Les mois ensoleillés, les vacances en famille et les camps d’été sont pourtant à nos portes. On pense à s’amuser en compagnie de ses proches et de ses amis, mais si on est au bureau, c’est toute autre chose. Il ne faut pas nier les périodes creuses où le travail diminue tandis que la température extérieure ne fait que grimper.

Si vous fixez votre écran d’ordinateur et que vous avez plus de travail que vous l’imaginez, tout en rêvassant à votre prochain week-end au chalet, n’ayez crainte. L’accalmie estivale n’a pas à affecter votre capacité d’accomplir vos tâches ni à vous retenir de faire avancer vos projets.

Envisagez ces moyens d’en faire plus lorsque vous avez envie (peut-être pas autant que vous le pensez) de faire toute autre chose :

Stop au multitâche

On est souvent fier de pouvoir faire toutes sortes de choses en même temps : rédiger des courriels en parlant au téléphone ou répondre à des questions tout en finalisant une feuille de calcul. Pourtant, ce multitâche nous rend moins efficaces que si l’on se concentrait sur une chose à la fois. Dans une étude de 2009, les chercheurs de Stanford ont mis à l’épreuve l’efficacité des personnes qui font du multitâche et ils ont découvert leur piètre performance lors de la réalisation de trois tâches qu’on leur demandait de faire. Pire, lorsqu’ils ont dû se concentrer sur une seule tâche, leurs résultats ont été bien moins que satisfaisants, comme si leur cerveau était moins efficace.

L’experte en productivité et fondatrice de Work Simply, Carson Tate, explique comment le multitâche représente plus une faiblesse qu’une force. « Il s’agit d’une mauvaise habitude qui n’améliorera jamais votre productivité, car elle mine votre capacité de concentration, déclare-t-elle. Donc, toute personne souhaitant arrêter de faire du multitâche doit passer du temps à se recentrer. » Pour ce faire, elle suggère de visualiser un bouton qui réinitialiserait votre cerveau, de fermer votre boîte de courriel ou de simplement prendre une grande respiration pour vous recentrer sur une seule tâche.

Pauses intentionnelles

Lorsqu’on travaille sur un gros projet, on veut souvent y aller à toute vapeur pour une question de temps, mais cette façon de fonctionner peut réduire votre précision et votre vitesse à long terme. Selon une étude publiée dans le journal Cognition, les courtes pauses mentales peuvent augmenter considérablement votre capacité de concentration sur une tâche en vue de la réaliser. Si vous vous demandez quand et à quel endroit prendre une pause, suivez les directives de  Carson Tate, qui suggère de porter votre attention sur votre corps. « Les conditions physiologiques peuvent influencer votre niveau d’énergie à la hausse ou à la baisse, indique-t-elle. Donc, si vous êtes fatigué et vous apprêtez à faire une tâche exigeante, vous luttez déjà pour remonter la pente et cela vous prendra deux fois plus de temps que prévu. Tout cela avant même d’avoir entrepris la tâche en question. Alors, au lieu de penser au moment stratégique ou logique de prendre une pause, pensez au moment où votre corps et votre cerveau auraient besoin d’un petit répit. »

Le cercle vicieux des pertes de temps

Entre les courriels et les médias sociaux, il y a de nombreuses choses qui font obstacle à la productivité. Les gens réalisent-ils combien de temps ils perdent? Une étude du McKinsey Global Institute effectuée en 2012 révèle que le travailleur moyen passe 28 pour cent de sa semaine à lire des courriels et à y répondre. Cela fait 580 heures par année! Une recherche menée par le Danwood Group démontre qu’il faut en moyenne 64 secondes pour récupérer d’une interruption pour répondre à un courriel, quelle que soit son importance. Ainsi, la rédaction de courriels en lot devient un moyen efficace de faire progresser sa journée. L’experte en carrières Ashley Stahl est une grande amatrice de la stratégie de fonctionnement par lots. « Je recommande fortement de prévoir une heure ou deux par jour pour répondre à ses courriels. Si votre travail est plus de nature urgente, planifiez une heure le matin et une l’après-midi pour le faire. Pour le temps prévu à travailler sur vos projets, fermez votre téléphone et ne consultez pas votre précieuse boîte de réception », mentionne-t-elle.

Optimisation de votre environnement

L’endroit où vous travaillez et la façon dont vous le faites ont une forte incidence sur votre concentration tout au long de la journée. Selon une recherche effectuée à l’Université de Miami, les personnes qui ont accompli des tâches tout en écoutant de la musique les ont faites plus rapidement et ont eu de meilleures idées, car elles étaient de meilleure humeur. Dans la même veine, une étude portant sur l’impact de l’exposition à la lumière du jour au travail sur le sommeil, l’activité physique et la qualité de vie démontre que si vous profitez de la lumière du jour à votre bureau, votre sommeil, vos activités et votre qualité de vie s’en verront améliorés dans l’ensemble. Alors, écoutez votre musique préférée et approchez-vous d’une fenêtre si vous voulez être plus heureux et plus efficace.

Pour en faire plus cet été, il n’est pas nécessaire de passer plus d’heures au bureau. Ces moyens éprouvés scientifiquement peuvent accroître grandement votre productivité afin que vous puissiez profiter à fond de la belle saison!