Comme le mercure monte et les auvents sont déroulés pour offrir un peu d’ombre sur les terrasses, tout Montréalais vous dira comme il fait bon de savoir que le printemps est finalement arrivé. Dans une ville recouverte de neige plus de quatre mois par année, on sent que chacun attend avec grande impatience l’arrivée de l’été, de ses journées ensoleillées et douces soirées où l’on peut profiter de la merveilleuse vie nocturne de la ville.

Il est difficile de croire que Montréal a connu des débuts si humbles, il y a 375 ans. Ce qui n’était qu’un petit poste de traite des fourrures en Nouvelle-France a évolué au fil des siècles, pour devenir l’un des plus importants centres commerciaux du Canada. Le village est devenu une ville, où les populations françaises et anglaises du Nouveau Monde ont dû apprendre à cohabiter. Au fil des ans, la ville a attiré un grand nombre de visiteurs de toute part, certains décidant de s’y installer, malgré les rudes hivers. Dans cet environnement culturel si riche, personne n’est surpris d’entendre, au-delà des conversations habituelles en français ou en anglais, des bribes de conversations en grec, en italien, en espagnol, ou en chinois, pour n’en nommer que quelques-unes. C’est ce sentiment d’une communauté bâtie dans la diversité qui représente le mieux Montréal, où des gens de tous les milieux se rencontrent pour rendre quelque chose de bien encore meilleur.

Lorsqu’un grandit dans cette ville, on peut voir une architecture merveilleuse à chaque coin de rue. Se promener à Montréal est, en un certain sens, une leçon sur la beauté de la contradiction. Les influences françaises et anglaises, qui devraient sembler étranges les unes face aux autres, se côtoient harmonieusement pour créer un paysage qui rappelle à la fois Paris et New York. Comme notre pays est encore jeune, de nombreux visiteurs d’un peu partout au Canada sont surpris de trouver à Montréal des bâtiments et monuments qui ont été érigés il y a déjà quelques siècles. Montréal affiche fièrement son histoire, qu’elle est toujours heureuse de la partager avec le monde entier.

En tant que Montréalaise, je suis moi aussi heureuse de la partager, et c’est pourquoi je suis ravie de travailler dans une entreprise qui est établie à Montréal depuis aussi longtemps que The Coca-Cola Company. Après tout, Coca‑Cola y était déjà lorsque nous célébrions notre 275e anniversaire! Montréal est la deuxième ville canadienne où Coca-Cola s’est établie, en 1909, lorsque l’usine d’embouteillage de Toronto n’arrivait plus à satisfaire la demande. En fait, Coca‑Cola et Montréal allaient si bien de pair que l’usine a été forcée de déménager vers des locaux plus spacieux, à peine un an après son ouverture. Je suis heureuse de savoir que je contribue, à ma manière, à l’histoire d’une entreprise qui embouteille ses produits et soutient les communautés d’ici depuis plus d’un siècle.

Maintenant que l’hiver semble avoir quitté la ville pour de bon, et que nous attendons que le mercure monte un peu plus, levons nos bouteilles en verre à cette ville de belles contradictions. Bonne fête Montréal!