La légèreté et la simplicité sont emblématiques des vacances estivales de la plupart des enfants canadiens. Une partie de hockey de ruelle ou une promenade à vélo pour explorer le quartier en après-midi peut rapidement se transformer en visite au bar laitier ou séance de films pendant ces jours d’insouciance. C’est justement cette liberté estivale qui rend si difficile le retour aux horaires fixes et à la routine de l’année scolaire. Voici donc quelques conseils pour faciliter cette transition, tant pour vous que pour vos enfants.

Discutez tout au long de la transition

Assurez-vous de prendre le temps de discuter seul à seul avec votre enfant au quotidien. N’oubliez pas que le retour en classe peut être une période stressante, qui est d’autant plus difficile pour un enfant qui change d’école. L’une des meilleures choses que vous pouvez faire en tant que parent est de discuter ouvertement et candidement avec votre enfant. Rassurez-les en leur rappelant qu’il est normal de se sentir triste ou angoissé face au changement. Le changement fait partie de la vie, mais les nouvelles expériences qu’il apporte peuvent s’avérer excitantes et amusantes.

Prenez conscience de votre propre angoisse

L’angoisse face au retour en classe n’est pas que l’affaire des enfants; il est tout à fait normal pour un parent de s’inquiéter pour son enfant. Il est important de garder en tête que votre enfant tournera son regard vers vous en cette période stressante. Si vous vous inquiétez pour votre enfant qui change d’école ou d’année scolaire, il s’en rendra compte et s’inquiétera à son tour. N’oubliez pas de garder le moral pendant cette période d’ajustement et de garder une vue d’ensemble.

Visez une bonne nuit de sommeil

Outre une bonne alimentation, peu de choses sont aussi importantes qu’une bonne nuit de sommeil. De nombreuses études ont établi que la durée et la qualité du sommeil d’un enfant sont liées à son rendement scolaire et son bien-être général. Le sommeil est important; c’est pourquoi il ne faut pas que votre enfant en manque. Établissez un horaire de sommeil pour tous les membres de votre foyer (qu’ils soient ou non en âge d’aller à l’école) et limitez la course folle matinale en préparant les repas du midi la veille.

BONUS : Placez une boîte de jus Minute Maid ou de boisson fruitée Déli-cinq congelée dans la boîte à lunch de votre enfant; elle servira à la fois de boisson rafraîchissante et de bloc réfrigérant pour garder le repas au frais.

Prévoyez un endroit où faire les devoirs

Vous souvenez-vous à quel point vous aimiez faire des devoirs quand vous étiez enfant? Moi non plus.

Pour que les devoirs soient une expérience plus agréable, essayez de prévoir un endroit qui sera la « zone des devoirs », loin des conversations bruyantes, de la fratrie curieuse et des appareils dérangeants comme la télévision. Un horaire fixe pour les devoirs (au retour à la maison, avant le souper ou après le souper) et des collations santé à portée de main peuvent être réellement utiles pour faire des devoirs, une expérience agréable pour votre enfant.

Utilisez la technologie pour maintenir le cap

Les parents sont maintenant aux prises avec un problème unique aux nouvelles générations : trouver l’équilibre entre le temps passé devant un écran et le temps alloué aux autres activités. Bien qu’ils puissent être des sources de distraction, les appareils comme les téléphones intelligents et les tablettes peuvent aussi être très utiles pour enseigner de bonnes habitudes d’organisation et de gestion du temps. Tentez d’utiliser des applications de calendrier partagé et de planification pour aider votre enfant à rester organisé et vous aider à savoir les dates de remise des différents projets et de différentes activités scolaires à venir. Rien ne pourra remplacer les conversations seul à seul, mais les applications peuvent renforcer un sentiment d’indépendance et de réussite autonome chez votre enfant.

BONUS : Assurez-vous que tous les « appareils à écran » sont éteints et rangés en prévision du coucher. Cela mènera à une détente plus naturelle pendant que votre enfant se prépare à profiter d’un sommeil réparateur.