C’est à regret que nous avons laissé derrière nous le dernier long week-end de l’été. À présent, trois mots résonnent dans l’esprit de la plupart des familles canadiennes : retour à l’école. Pour les élèves comme pour les parents, tout ce qui entoure le retour en classe peut faire surgir un bouquet d’émotions variées. D’une part, le retour à l’école marque officiellement la fin des vacances familiales, mais de l’autre, c’est aussi un retour aux routines familières réconfortantes. Quoi qu’il en soit, cette transition peut s’avérer plus difficile si c’est l’année où votre adolescent(e) commence l’école secondaire.

Bien des parents seront d’accord pour dire (les miens le seraient, en tout cas) que survivre à l’adolescence de son enfant constitue le test le plus difficile auquel ils ont été confrontés. Il semble que tout d’un coup, ce mignon petit garçon ou cette charmante petite fille a grandi, a commencé à manger comme deux et à dormir comme un ours en hibernation. L’enfant commence aussi à devenir indépendant, et sa personnalité en constante évolution se précise peu à peu : il a des passe-temps et des intérêts bien à lui, et des opinions tranchées qu’il tient parfois beaucoup à faire connaître. Ajoutez à cela le choc que représente le fait d’intégrer une nouvelle école, avec de nouveaux visages et de nouvelles habitudes, et vous obtenez la recette parfaite pour une étape pleine de défis.

Voici donc quelques conseils amicaux pour vous aider à transformer cette période intense de votre vie et celle de votre enfant en une expérience amusante et même excitante.

Faites connaissance avec son école

La meilleure façon de vous assurer que votre enfant réussisse en classe au secondaire, c’est de vous montrer engagé et de le supporter. Portez une attention particulière aux infolettres que vous recevrez durant les premières semaines d’école. Si vous constatez qu’il y a une soirée portes ouvertes ou une rencontre parents-professeurs, ne la manquez surtout pas. Renseignez-vous sur les attentes de l’école à l’endroit de votre enfant dans cette nouvelle phase de son éducation, ainsi que sur toute politique ou tout programme de l’école qui pourrait vous concerner.

Prenez aussi le temps de visiter le site Web de l’école. Ce dernier peut s’avérer une excellente source d’information dont vous n’auriez pas connaissance autrement, comme les calendriers de l’année scolaire, avec les dates des activités, des examens, et des rencontres des clubs et des équipes. 

Un petit poisson dans une grande mare

Essayez de vous montrer compréhensif envers votre adolescent(e) et offrez-lui votre soutien tandis qu’il ou elle s’intègre à son nouvel environnement. Dans bien des endroits au Canada, il n’est pas rare qu’un enfant passe d’une école primaire de 500 élèves à une école secondaire qui rassemble 1500 élèves ou plus. Bien des jeunes peuvent être désorientés par ce changement, alors préparez-vous à ce que votre enfant soit un peu réticent lors du premier mois d’école. Rappelez-lui que cette période d’incertitude n’est que passagère. Et pour ceux dont les enfants n’entreront à l’école secondaire qu’au cours des prochaines années, sachez que bien des écoles offrent une journée spéciale où les enfants peuvent visiter leur futur milieu de vie : cela les aidera à amortir le choc.

Des amitiés qui changent

Avec autant de nouveaux visages qui l’entourent, avec de nouvelles occasions de s’exprimer et d’explorer ses intérêts, votre enfant prendra peut-être un chemin différent de celui des amis qu’il avait depuis la maternelle. C’est normal. Se faire de nouveaux amis, cela fait partie de la vie au secondaire. Qui sait ? Ces nouveaux amis sont peut-être ceux que votre fils ou votre fille fréquentera toute sa vie. Ne soyez donc pas trop rapides à juger le nouvel ami de votre fils qui a les cheveux en technicolor ou la copine de votre fille qui a plus de boucles que de peau sur l’oreille. Le secondaire, c’est l’époque où les adolescents tentent de se forger une identité, et le fait d’essayer bien des « costumes » en fait partie. En tant que parent, il est important que vous rencontriez les nouveaux amis de votre enfant, puisqu’ils pourraient vite compter parmi les personnes les plus importantes dans sa vie.

Les devoirs au secondaire

Le changement le plus important que remarqueront les élèves qui commencent l’école secondaire, c’est qu’ils auront plus de travaux à faire. Non seulement le secondaire signifie plus de devoirs, mais les travaux exigent aussi plus de profondeur, puisqu’ils visent à développer la pensée critique. Ce changement dans les attentes des professeurs peut représenter tout un défi pour certains enfants : assurez-vous donc de faire le suivi des devoirs de votre enfant et de le soutenir tandis qu’il ajuste son comportement face au travail.

Voici quelques trucs pour aider votre adolescent(e) à bien faire ses devoirs :

  • Identifiez une zone spécifique de la maison où les devoirs doivent être faits.
    • Assurez-vous que cette zone soit bien éclairée et ne comporte pas de distractions (pas de téléphone, de téléviseur ou de sites Web qui ne sont pas en lien avec les devoirs).
  • Parlez régulièrement à votre adolescent(e) de sa charge de travail et assurez-vous qu’elle est bien équilibrée.
    • Dans le cas des travaux de plus grande envergure, assurez-vous de dresser un plan pour qu’ils soient bien réalisés, tout en tenant compte des activités parascolaires.
  • Faites savoir à votre enfant qu’il peut compter sur votre aide en tout temps.
    • De nombreuses écoles offrent le tutorat par les pairs, et certains professeurs sont parfois disponibles pour apporter de l’aide avant ou après l’école.

Commencez la journée du bon pied

Il y a deux mesures faciles à prendre pour favoriser le succès de votre enfant : vous assurer qu’il dort assez longtemps et qu’il commence la journée par un bon déjeuner.

Que ce soit parce qu’ils ont trop d’activités après l’école ou qu’ils communiquent par texto avec des amis jusque tard dans la nuit, la plupart des adolescents n’obtiennent pas les neuf heures de sommeil que leur corps exige. Ce déficit peut être à la source de toutes sortes de problèmes durant la journée, incluant une difficulté à se concentrer, une moins bonne mémoire à court terme, et même un sentiment de dépression. La meilleure façon d’améliorer la qualité du sommeil, c’est d’essayer de respecter la même routine de sommeil durant toute la semaine.

Dans nos vies quotidiennes très chargées, l’étape du déjeuner nutritif est souvent la première à sauter : difficile après cela de bien commencer la journée. Il est prouvé que les adolescents qui sautent régulièrement le déjeuner ont de moins bonnes performances à l’école à cause d’un manque d’attention et d’une baisse du niveau d’énergie à travers la journée. De nombreux diététiciens recommandent d’offrir à votre adolescent(e) un déjeuner complet comprenant au moins trois des principaux groupes alimentaires. Laissez aller votre créativité ! Même dans la famille la plus occupée, on peut habituellement trouver le temps d’attraper une bouteille de jus d’orange et un sandwich au fromage avec pain à grains entiers, pour manger en chemin dans l’autobus ou dans la voiture.

Nous disons souvent aux adolescents que les années qu’ils passeront à l’école secondaire compteront parmi les plus belles de leur vie. Comme parents, assurons-nous que l’école secondaire puisse tenir cette promesse en nous impliquant, en soutenant nos enfants et en favorisant leur succès en tout temps.