La faim chez les enfants est un problème majeur au Canada. On craint que 20 % des quelque cinq millions d’élèves qui se sont rassis sur les bancs d’école au cours du mois commencent la journée sans avoir mangé un petit déjeuner nutritif. On sait que l’insécurité alimentaire a des conséquences importantes sur l’apprentissage en classe, qu’elle entraîne des problèmes comportementaux et qu’elle nuit au bien-être général des élèves. Lorsqu’on sait que 60 % de la matière est enseignée en avant-midi, on comprend que la manière la plus simple de donner à tous les élèves canadiens une chance égale de réussite est de leur offrir un petit déjeuner nutritif.

Le Club des petits déjeuners sait à quel point le petit déjeuner joue un rôle important dans la vie des enfants, c’est pourquoi cet organisme né au Québec a grandi au fil des 23 dernières années, pour devenir un réseau national qui sert annuellement près de 33 millions de petits déjeuners. L’organisme dénombre maintenant près de 1 600 clubs, partout au Canada, qui servent quotidiennement le petit déjeuner à près de 200 000 élèves avec l’aide de plus de 17 500 bénévoles. Cependant, malgré tous les progrès réalisés, près de 500 groupes sont toujours en attente du soutien du Club des petits déjeuners.

Le Club des petits déjeuners a donc lancé la campagne Donne-moi du cœur au ventre, afin de soutenir le nombre croissant d’enfants dans le besoin. Ce programme vise à sensibiliser la population quant au rôle important que joue le petit déjeuner dans la réussite scolaire des enfants, tout en encourageant le gouvernement fédéral à collaborer, avec le Club des petits déjeuners, à la création d’un programme national de repas. Au cœur de la campagne Donne-moi du cœur au ventre : l’objectif de lancer un programme de repas à l’école, auquel tous les élèves canadiens auraient accès, d’ici 2020 (le Canada est actuellement le seul pays du G7 qui ne dispose pas d’un programme national de repas à l’école).

« Il suffit de 5 $ pour offrir un petit déjeuner nutritif à un enfant pendant toute une semaine, » souligne Daniel Germain, président fondateur du Club des petits déjeuners. « La campagne Donne-moi du cœur au ventre permet aux Canadiens de se joindre à la lutte contre l’insécurité alimentaire à l’échelle locale. Il est maintenant tant de nous unir en tant que nation, pour soutenir les générations futures. Nous avons le gouvernement et les ressources, et nous rêvons de donner à tous les enfants canadiens une chance égale de réussite. »

Coca-Cola Canada croit en ce rêve du Club des petits déjeuners. C’est pourquoi Minute Maid donne fièrement des produits aux différents clubs partout au Canada, depuis 1999. Si vous souhaitez soutenir le Club des petits déjeuners, vous pouvez faire un don à partir de leur site Web, au www.clubdejeuner.org/donnez, ou faire connaître l’importante campagne sur vos réseaux sociaux, à l’aide du mot-clic #ducoeurauventre.