Partout sur la planète, la plupart des gens peuvent reconnaître instantanément une bouteille de Coca-Cola. Et il est fort probable que ce soit une bouteille PET, car depuis 2011, près de 61 % de nos emballages à l’échelle mondiale sont fabriqués en plastique PET. Nous sommes tous très habitués à l’apparence de ces bouteilles de plastique aux formes arrondies, mais nous ignorons peut-être que nos vêtements, le matériau de notre chaise ou le tapis sous nos pieds peuvent avoir été des bouteilles PET dans une autre vie. Dans ce premier article de deux sur la durée de vie de nos matériaux d’emballages les plus courants, le plastique PET et l’aluminium, nous examinerons la fabrication des bouteilles PET, les avantages de leur utilisation et ce qu’il en advient par la suite.

Le polyéthylène téréphtalate ou PET est un plastique utilisé dans la fabrication de divers emballages, notamment des contenants pour emporter, des pots de beurre d’arachides ou des bouteilles de produits Coca-Cola. Les emballages PET peuvent être thermoformés à partir de feuilles ou moulés pour créer des contenants à ouverture étroite comme les bouteilles. À la fin des années 1990, l’industrie des aliments emballés a commencé à s’éloigner des contenants en verre et est passée à l’utilisation du plastique PET, car on lui attribuait les mérites d’un emballage sécuritaire et résistant aux chocs. De plus, ce matériau est beaucoup plus malléable que le verre, ce qui contribue à la création d’emballages novateurs. Un autre avantage : il est aussi considérablement plus léger que le verre, ce qui réduit grandement les émissions de gaz à effet de serre et la quantité de carburant nécessaire pour le transport de produits emballés.

Si on considère l’autre partie du cycle de vie de la bouteille PET, on constate son prochain atout : il s’agit du plastique le plus abondamment recyclé au monde. Il est hautement recyclable et accepté pratiquement par tous les programmes de recyclage au Canada. En effet, les infrastructures de recyclage sont bien établies et le PET recyclé est très populaire. En 2013, plus de 0,68 milliard de kilos (1,5 milliard de livres) de plastique PET recyclé (ou rPET) ont servi à la fabrication de produits canadiens et américains, dont des vêtements, des tapis, des couvertures en molleton et des sacs de couchage en fibres de rembourrage. Il est bon de savoir que l’utilisation du rPET est véritablement en hausse, car d’après une étude d’inventaire du cycle de vie tenue en 2010, chaque livre (454 g) de fibre rPET utilisée réduit la consommation d’énergie de 84 % et les émissions de gaz à effet de serre de 71 %, lorsque comparée avec le plastique PET nouvellement produit.

Voici une histoire intéressante : des bouteilles PET de Coca-Cola ont trouvé une deuxième vie grâce à Emeco et à sa création de la chaise 111 Navy Chair, un élément familier du Coke Café situé dans nos bureaux de la rue King Toronto. En 2006, Coca-Cola a abordé Emeco et lui a demandé de trouver un moyen de valoriser le matériau rPET en un produit de grande longévité. L’entreprise a été confrontée au fait que ce matériau était très utile pour la production de produits en textile doux, mais qu’il est était ardu de lui donner une forme robuste sur laquelle une personne pouvait s’assoir. Après quatre ans de recherches et d’expérimentations laborieuses, Emeco a finalement dévoilé la chaise 111 Navy Chair dont le concept est emprunté au design de sa célèbre chaise 1006 Navy Chair en aluminium. Elle a été nommée ainsi en raison des 111 bouteilles PET nécessaires à sa fabrication. Depuis son inauguration en 2010, la chaise 111 Navy Chair d’Emeco a servi à détourner plus de 17 millions de bouteilles de plastique des sites d’enfouissement, et ce nombre continue de croître.