En août dernier, le Fonds mondial pour la nature au Canada (WWF-Canada) et Coca-Cola se sont réunis pour annoncer la création du Fonds de restauration. Cet effort, subventionné par Coca-Cola et dirigé par le WWF-Canada, est la plus récente représentation du partenariat qui unit ces deux organisations depuis déjà 10 ans.

Alors que leurs efforts étaient auparavant axés sur la protection des ours polaires dans le Grand Nord, avec la campagne Habitat arctique, le WWF-Canada et Coca-Cola mettent maintenant l’accent sur la pérennité des cours d’eau douce du Canada. En collaboration avec différents groupes de conservations locaux, le WWF-Canada et Coca-Cola offrent un répit à certains des écosystèmes d’eau douce les plus vulnérables, identifiés dans les rapports du WWF-Canada sur les bassins versants.

Le Fonds de restauration a entre autres choisi d’apporter son soutien au projet Shining a Light on Freshwater, d’ACAP Saint John, au Nouveau-Brunswick. Ce projet vise à rouvrir des sections des cours d’eau Newman et Caledonia, à Saint John, en y supprimant les espèces envahissantes et les obstacles au passage des poissons, et à ramener ces écosystèmes à un état plus naturel.

Comme le projet du Fonds de restauration avec l’ACAP Saint John tire à sa fin, Emily Giles, spécialiste des espèces chez WWF-Canada, et Graeme Stewart-Robertson, directeur administratif de l’ACAP Saint John, ont organisé une visite virtuelle en direct pour présenter le projet sur les médias sociaux et répondre aux questions soumises en temps réel (en anglais seulement).

Cette activité a permis aux Canadiens d’explorer le projet de Saint John, et de souligner les efforts et le dévouement nécessaires à la réalisation de ces projets de restauration.

Pour en apprendre davantage sur les différents projets du Fonds de restauration du WWF-Canada, et sur celui-ci en particulier, cliquez ici. Pour en apprendre davantage sur l’ACAP Saint John, cliquez ici (en anglais seulement).