Nous avons déjà présenté à nos lecteurs quelques-unes des magnifiques photographies choisies pour la nouvelle campagne mondiale de Coke, « Savoure l’instant ». Les photographes renommés Guy Aroch, Anna Palma et Nacho Ricci ont produit plus de 150 images sur des sites à New York et en Californie, qui paraîtront dans des annonces de Coca-Cola imprimées, à l’extérieur, dans les commerces et sur supports numériques partout dans le monde.

Les trois photographes et les directeurs créatifs James Sommerville et Raphael Abreu de Coca-Cola parlent de leurs photos favorites pour cette campagne.

Jetez-y un coup d’œil !

Guy Aroch, photographe

Matériel : Canon Mark 3 1DS avec lentilles de 35 mm, 50 mm, 100 mm et 70-200mm 

« Nous faisions une séance photo dans la rue, et mon producteur se promenait pour trouver des occasions spéciales ou des choses intéressantes à photographier. Il a cogné à la porte d’un immeuble et a demandé si nous pouvions aller sur le toit. C’était au mois d’août, mais nous avions besoin de quelques photos pour la saison froide, alors le mannequin a enfilé une veste en polaire. Puis, les cheveux défaits, elle s’est mise à sauter sur place. Cette photo respire l’authenticité, ce qui était le cas. Ce n’était pas réfléchi, ni trop préparé, ni trop discuté. »


« Cette photo vous fait sentir que le moment saisi contient beaucoup plus que ce que l’on voit. On peut s’imaginer être dans l’image, savoir ce qui s’est passé avant et penser à ce qui s’en vient ensuite. La bouteille de Coke en plein centre de l’image rend ce moment encore meilleur, plus spécial. Et les accents rouges dans la pluie comme la lumière à travers le parapluie sont vraiment magnifiques. »


« Celle-ci possède une ambiance d’une autre époque… ce pourrait être le rockabilly des années 50 ou le punk des années 70. Dans ce travail, nous mélangeons constamment l’ancien et le nouveau. Les couleurs sont d’époque, mais on voit aussi quelques touches modernes : le couple est en train de manger des tacos et la fille porte des boucles d’oreilles à la mode. Ce sont des petites choses qui ont leur importance. Et puis ce Coca-Cola a vraiment l’air délicieux ! La paille remplace la cigarette qu’on s’attendrait à voir dans une photo comme celle-ci. C’est une déviation voulue : nous tentons de toucher les gens de diverses façons. »


« Ces filles font les folles et s’amusent. C’est un moment très heureux, elles éclatent de rire. On aimerait être comme elles ou alors être avec elles. Et c’est fait d’une manière qui ne semble pas mise en scène. Durant toute la séance photo, nous avons mis l’accent sur la légèreté et l’importance de croire au moment. Lorsque nous cessions d’y croire, nous passions au moment suivant. »

Guy Aroch et Anna Palma

« Nous avons tous fait un voyage en voiture de ce genre. Le gars à l’arrière est mannequin ; la fille à l’avant ne l’est pas. Nous leur avons demandé de s’échanger la bouteille de Coke à plusieurs reprises. Ça donne des indices de ce qui a pu arriver, mais sans être explicite. On peut entrer dans ce moment et tirer ses propres conclusions. Mon ami conduisait la voiture et je me trouvais sur le siège arrière ; nous ne faisions que tourner autour du bloc. La voiture d’époque joue à fond la carte de la nostalgie. »

Anna Palma, photographe

Matériel : Canon Mark 3 1DS avec lentilles de 35 mm, 50 mm, 100 mm et 70-200mm 


« J’adore le fait que cette image soit basée sur une publicité classique de Coca-Cola ; ça démontre que les bonnes images sont intemporelles. J’adore aussi la simplicité des couleurs, l’humour et l’expression d’Amanda Norgaard, qui est l’un de mes mannequins et de mes êtres humains favoris. Je suis fière de cette photo parce qu’elle fonctionne à tous les niveaux, qu’elle est amusante et belle. Et j’aime aussi le fait que ça ait été réalisé en collaboration avec James (Sommerville), qui m’a montré l’image originale dont nous nous sommes inspirés. Pour moi, ce projet a été une collaboration de rêve ! »


« C’est une ambiance forte… ça me donne le goût de boire un Coca-Cola dans un cinéma. J’adore le cadrage de la photo et son côté sexy, minimaliste. J’aime aussi beaucoup la simplicité des couleurs. Ici, la bouteille est l’héroïne, le point d’attraction, le personnage principal. Le reste de l’image n’est qu’une mise en situation autour d’elle. C’est authentique et c’est beau. »


« Celle-ci est vraiment géniale. C’est un très beau moment avec une belle fille : elle boit un Coca-Cola qui a l’air délicieux. Le stylisme aussi est très réussi. La sensation d’ensemble est vraiment à l’image de Coke, j’adore ça. J’entends presque la musique qui joue à l’arrière-plan. »

James Sommerville

James Sommerville, VP design mondial, Coca-Cola


« C’est un moment très réel. Le produit n’est pas clairement visible, mais ça ne peut être qu’un Coca-Cola. Le fait de faire gicler le liquide en arrière-plan est un geste de célébration qui est aussi amusant. Comme on ne voit pas les visages des personnages, ça nous fait regarder avec plus d’attention pour comprendre qui ils sont. La lumière dorée du soleil couchant évoque les teintes liquides et ambrées de Coca-Cola. »


« C’est un moment du quotidien entre deux amis, auquel tout le monde peut s’identifier. Sont-ils amoureux, frère et sœur, ou juste des amis ? La situation est un peu énigmatique, les ampoules du cinéma éclairent leurs visages tandis qu’elle regarde vers l’arrière. Les teintes foncées des lumières de la ville, à gauche, contrastent et encadrent parfaitement le sujet. Tout conduit vers la bouteille de Coca-Cola bien au foyer, qui joue un rôle central dans l’histoire. »


« C’est ma photo Mona Lisa. Sourit-elle, ou pas ? A-t-elle vu une amie ou une rivale ? La beauté naturelle de son expression semble sans effort et authentique. La bouteille placée contre sa lèvre inférieure joue un rôle clé dans l’histoire : c’est l’objet le plus en vue, mais il ne prend pas toute la place. La bouteille de Coca-Cola placée à angle, décentrée, dirige le regard vers le haut, vers ses yeux. »


« J’adore la bouteille de Coca-Cola vide, la confiance et le mouvement qui sont implicites dans cette photo. C’est un geste très brave pour une marque, que de montrer l’emballage seulement sans le produit, mais le caractère emblématique de la bouteille Contour permet à cette photo de fonctionner sans qu’il y ait de confusion possible. »


« Cette image a tout à la fois le style, l’attitude et la beauté. La composition est symétrique, avec la bouteille de Coca-Cola au centre, bien au foyer, qui agit comme point d’attraction. J’adore la touche colorée des ongles orange, le fait que la fille soit hors foyer tout en demeurant assez visible pour que le spectateur puisse s’identifier à elle. Par-dessus tout, j’aime voir le gars sur le vélo derrière elle, qui tourne la tête tout en roulant pour la regarder. Le fait qu’il soit là (et ce n’est pas retouché) me dit que c’est un moment authentique. »

Nacho Ricci

Nacho Ricci, photographe

Matériel : Canon EOS 5DS R avec lentilles EF 70-200mm et EF 50mm 1.2F 


« Quand on regarde l’ensemble de la campagne, c’est cette photo qui possède le magnétisme le plus fort. C’est dans la façon qu’elle a de vous regarder, de vous attirer. C’est hypnotique. Si vous conduisiez sur l’autoroute et que vous l’aperceviez, vous seriez pris par la puissance de son regard. Elle vous appelle. Vous ne pouvez pas l’ignorer. Quand la photographie est honnête, elle reflète l’authenticité. Elle vous dit vraiment ce qui se passe, sans trop de réflexion. Alors, le lien est créé et tout coule de source : on a capturé l’essence du moment. »


« Mon objectif est de créer une atmosphère dans laquelle les gens devant la caméra peuvent entrer en relation avec moi et bâtir une synergie qui leur permet d’être en pleine confiance. Ce sentiment fait ressortir ce qu’il y a de meilleur en eux. Ils doivent se sentir confortables, être honnêtes et se montrer tels qu’ils sont réellement. Cette façon de penser, je la mets en pratique chaque fois que je photographie des gens, de sorte qu’ils puissent agir à partir de la vérité, et non pas en posant. Je recherche la beauté de la simplicité. Je suis fier de la sensation qui émane lorsqu’on partage un vrai moment de la vie. Je ressens aussi une connexion et l’énergie qui se dégage du moment magique où l’on embrasse quelqu’un qu’on aime. »

« Cette image reflète un moment qui est survenu spontanément. Ce n’était pas mis en scène. Personne ne s’attendait à ce que la vague arrive comme ça, et j’ai pu capter la joie et le réalisme qui rendent cette photo tellement authentique. La mer a beaucoup de présence, d’impact et d’énergie. On voit aussi l’interaction entre l’humain et la nature, leur rencontre. Ça vous fait réaliser ce qui se passe quand une émotion est vraie. C’est une image magnifique, avec beaucoup d’impact visuel. Elle a vraiment quelque chose d’envoûtant. »

Raphael Abreu

Raphael Abreu, directeur design mondial, Coca-Cola


« C’est l’une de nos photos de quelqu’un en train de boire parmi les plus mystérieuses et les plus sexy. Un gros plan, une composition simple, une grosse tache de rouge Coca-Cola sur les lèvres, et rien qu’un aperçu de notre bouteille Georgia verte. »


« C’est une photo de produit derrière laquelle se trouve une histoire superbe. La composition est très symétrique, et l’œil unique qui regarde la caméra est magnétique. J’imagine une histoire où elle flirte avec son ami photographe. Vous imaginez peut-être une histoire différente… c’est ce qui fait la beauté de cette image. »


« C’est une photo d’un moment, mais qui contient tout : le fait de boire (elle regarde la caméra avec un sourire magnifique… et j’adore l’écart entre les dents !), le produit (très à l’avant-plan, avec la paille rouge et blanc) et les liens sociaux (ce sont deux amies, mais je comprends par le regard de la rouquine qu’elles ne sont pas seules). J’adore aussi la lumière du soleil couchant, que je trouve très optimiste. À mon avis, cette photo a le potentiel de devenir une image classique de Coke. »