Une fois que vous aurez lu cet article, vous ne verrez plus votre jus d’orange Minute Maid du petit déjeuner de la même façon. Avec une histoire qui débute au centre de la Floride, vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, et qui se poursuit maintenant à Peterborough, en Ontario, où une usine Minute Maid distribue du jus vendu partout en Amérique du Nord, ce vous semblait être un simple verre rafraîchissant de jus Minute Maid représentera bien plus à vos yeux.

« Au cours de la Seconde Guerre mondiale, on avait grand besoin de vitamine C pour garder les soldats en santé », explique Fran Mulhern, vice-présidente et directrice générale de La Compagnie Minute Maid Canada Inc. « Non seulement fallait-il l’offrir dans un format assez solide pour survivre au transport jusqu’aux lignes de front, mais ça devait être encore appétissant lorsque ça finissait par y arriver. » Arrive alors, en 1945, la Florida Foods Corporation qui a développé un délicieux jus d’orange en poudre, fait à partir de vraies oranges. Bien que la Florida Foods Corp a remporté un contrat visant à produire 500 000 livres de jus d’orange en poudre pour le gouvernement des États-Unis, la guerre a pris fin avant la fin du contrat.

« Lorsque la guerre a pris fin, Florida Foods Corp a constaté une grande demande intérieure pour un jus d’orange, dans les mois où il n’y avait tout simplement pas d’oranges », poursuit Fran. « L’année suivante, Florida Foods Corp a changé de nom et a lancé un nouveau concentré de jus d’orange congelé qu’elle a appelé Minute Maid! Le nom l’aidait en fait à décrire la nouvelle formule, puisqu’avec seulement 80 % de l’eau des oranges retirée, il était possible de faire du jus d’orange à partir du concentré congelé en moins d’une minute. » En quelques années seulement, le produit est devenu si populaire que l’entreprise en a adopté le nom pour elle-même, et elle s’est ensuite attaquée au marché canadien. Dès 1960, Minute Maid était connu de tous. Sa popularité a attiré l’attention d’une autre entreprise dont tout le monde a déjà entendu parler. Plus tard cette année-là, The Coca-Cola Company a acquis Minute Maid, ce qui a marqué les premiers pas de TCCC dans une catégorie autre que celle des boissons pétillantes.

C’est à ce moment, alors que Minute Maid s’est jointe à la famille Coca-Cola, que la ville de Peterborough apparaît dans notre histoire. Coca-Cola est un fier membre de la communauté de Peterborough depuis 1948. En fait, nous occupons toujours le même site depuis que nous y sommes arrivés. Peterborough compte maintenant sur son territoire le seul site de production de Minute Maid au Canada, qui ne fait que grandir et évoluer, depuis que les premiers cartons de jus congelés en sont sortis, en 1985. Aujourd’hui, un grand nombre des produits Minute Maid que vous trouverez dans les frigos et congélateurs partout au Canada et aux États-Unis sont venus au jour à Peterborough.

Et puis, le lien qui unit le Canada et Minute Maid est aussi important, puisque les Canadiens aiment le jus, et je veux dire qu’ils aiment VRAIMENT le jus. En fait, les Canadiens sont les plus grands consommateurs de jus par personne à travers le monde. Comme les Canadiens connaissent si bien leurs jus, il n’est pas surprenant que Minute Maid soit le chef de file des jus au Canada!

Comme vous pouvez vous l’imaginer, ça prend beaucoup de travail pour répondre à la demande canadienne en jus. Pour y arriver, nos lignes de production sont en mesure de garder un rythme effréné et, à vitesse maximale, elles peuvent remplir 900 canettes par minute. Fait à noter : si vous preniez tout le concentré produit à notre usine de Peterborough l’an dernier, vous pourriez faire couler du jus pendant près d’une heure et demie dans les chutes Niagara!

Comme près de 95 % de tout le Minute Maid vendu au Canada y est également produit, vous pouvez voir la force du lien qui unit les Canadiens et ce verre de jus d’orange. Bien que la graine du Minute Maid ait germé dans la région de la Citrus Belt, en Floride, aujourd’hui l’entreprise a réellement fait sa place à la porte de la région des Kawarthas, à Peterborough.