Il s’est passé quelque chose d’incroyable aujourd’hui à Ottawa. Pour la toute première fois, chaque siège de délégué à la Chambre des communes était occupé par une femme. Cet événement exceptionnel était le point marquant du programme Héritières du suffrage, qui se déroule pendant les prochains jours dans la Capitale. Coca-Cola Canada est fière de s’associer à l’organisme qui mène l’activité, À voix égale, et qui est un groupe multipartite endossant la cause de la représentation paritaire hommes-femmes au sein du gouvernement.

Héritières du suffrage a été conçu non seulement pour souligner la Journée internationale de la femme, mais pour souligner un certain nombre de jalons canadiens, notamment le 150e anniversaire de la Confédération et le 100e anniversaire du droit de vote des femmes. Même s’il y a un siècle, ce ne sont pas toutes les femmes qui ont obtenu le droit de vote, cet événement est considéré comme l’un des plus importants moments du mouvement des suffragettes au pays.

La séance extraordinaire d’aujourd’hui à la Chambre des communes en compagnie de ces jeunes femmes fantastiques ne correspond qu’à un volet du programme de quatre jours d’À voix égale. Les 338 participantes, âgées de 18 à 23 ans, représentent chaque circonscription du Canada. Elles ont passé les deux derniers jours à aborder les enjeux importants auxquels les femmes font face actuellement au Canada. Les déléguées ont aussi pu entendre les allocutions de politiciens de toutes les affiliations, notamment la très honorable Kim Campbell, qui fut la seule femme première ministre du pays.

« Pour célébrer cette Journée internationale de la femme, nous avons invité de jeunes femmes de partout au pays pour qu’elles nous présentent leur vision du Canada en ce 150e anniversaire, et nous sommes ravis d’avoir le soutien de Coca-Cola à cet effet. De plus, nous reconnaissons l’engagement de l’entreprise envers le leadership des femmes au sein de son personnel et ailleurs, déclare Lynne Hamilton, présidente nationale d’À voix égale. Notre organisme ne pourrait tenir cet événement sans de solides partenaires comme Coca‑Cola. »

Cet après-midi, Stephen Satchel, directeur principal, Transformation et stratégies en matière de personnel chez Coca-Cola, et certains représentants du secteur se sont joints à l’honorable Harjit Sajjan, ministre de la Défense, pour discuter de la façon dont les hauts dirigeants favorisent le changement dans les secteurs où les femmes sont sous-représentées. Le panel, animé par l’honorable Patty Hajdu, ministre du Travail du Canada, a permis à Stephen de souligner les efforts déployés tant à l’interne qu’à l’externe afin de faire de Coca‑Cola un endroit exceptionnel pour les femmes sur le plan professionnel.

Coca-Cola propose certains programmes qui mettent davantage l’accent sur l’équité de genre, notamment des projets pour intensifier l’embauche et le perfectionnement des femmes ainsi que leur promotion à des postes de direction. De même, les bourses annoncées conjointement avec Unifor sont un exemple de la manière dont l’entreprise souhaite soutenir la prochaine génération de femmes de métier. Stephen a aussi parlé avec fierté du projet 5by20 de Coca-Cola qui consiste en un engagement mondial de la part de l’entreprise pour habiliter cinq millions de femmes entrepreneures sur le plan économique d’ici 2020.

« Unifor a travaillé activement à éliminer les obstacles sociaux et économiques pour les femmes, indique Jerry Dias, président d’Unifor. Je m’engage personnellement à écouter les femmes et à collaborer avec les entreprises et les employeurs pour trouver des solutions à leurs situations. Notre travail avec Coca-Cola vise à inciter les femmes à s’inscrire à des programmes de métiers spécialisés et ne représente qu’un exemple de ce que nous faisons. »

L’entreprise est consciente que l’habilitation des femmes a des effets positifs mesurables sur les collectivités où elles vivent et travaillent. Coca-Cola est fière de s’associer au programme Héritières du suffrage et d’avoir pris part à la discussion importante d’aujourd’hui. Coca-Cola remercie À voix égale d’avoir réuni des dirigeants du secteur des affaires, du gouvernement et d’OSBL pour engager cette conversation à un moment si crucial de l’histoire canadienne.