Vous êtes-vous déjà senti heureux à la suite d’une situation qui devait se dérouler d’une certaine manière et qui s’est terminée tout autrement? Récemment, j’ai vécu cette expérience lors de la tournée du camion de Noël de Coca-Cola pour livrer des jouets dans le cadre du programme de dons CP24 CHUM Christmas Wish. Ce jour-là, en montant à bord, j’avais deux objectifs : prendre beaucoup de photos de l’événement de bienfaisance et interviewer le conducteur. J’allais lui poser les questions standards : comment avait-il été choisi pour conduire le camion de Noël et comment trouvait-il ce travail comparativement à ses tâches habituelles? Pendant 10 minutes, je me suis retrouvé à écouter des récits fascinants que seul un membre de la famille Coca-Cola depuis 31 ans pouvait raconter.

Norm Klager m’est rapidement apparu comme l’une de ces personnes humbles et attentionnées que l’on ne peut faire autrement qu’avoir envie de connaître. Au cours de ses trois décennies au service de l’entreprise, il a occupé plus de postes que la plupart des gens; il a travaillé dans les établissements et il a conduit des véhicules, chargé des camions et livré de l’équipement. Pour Norm, la conduite du camion de Noël est plus qu’une autre corde à son arc, il s’agit d’un privilège qui lui tient profondément à cœur. « Ça m’apporte beaucoup de joie, déclare Norm. Je suis fier de représenter Coca-Cola et ça me fait vraiment chaud au cœur de pouvoir aider à faire des dons aux enfants pendant les Fêtes. » Norm adore également la réaction des gens lorsqu’ils voient son camion étincelant. « On me fait plein de sourires et de salutations quand je conduis ce camion, dit-il en riant. Sur l’autoroute, on semble l’apprécier, mais moi je veux juste impressionner mes petits-enfants! »

À mesure que nous parlons de son parcours chez Coca-Cola, deux mots peuvent résumer l’attitude de Norm : attention et fierté. Norm a commencé à travailler dans la production et admet qu’il était vraiment novice. Au début, il chargeait des palettes de produits à la main, une des tâches les plus difficiles de sa vie m’a-t-il dit. Durant ses premières années, il se souvient de l’importance de discuter avec les employés les plus expérimentés. « J’étais reconnaissant de tout ce que ces gars-là pouvaient m’apprendre, en particulier sur l’histoire et la culture de l’entreprise. Pour eux, la qualité primait. Si un produit sortait de la ligne et que son apparence était légèrement abîmée, il n’allait pas dans le camion. »

Ce n’est qu’après avoir été muté à l’établissement de Hamilton qu’il a commencé à faire des livraisons et à conduire les camions. « Au début, on travaillait de vraiment près avec les ventes. On connaissait tellement bien les clients et leurs commandes qu’on pouvait facilement remplacer un collègue s’il tombait malade. Aujourd’hui, les choses fonctionnent un peu différemment, les routes varient beaucoup plus. On rencontre plus de gens et j’adore ça. » Cet été, Norm a aussi livré des frigos chez les clients. « C’est énormément de travail, mais les gens apprécient quand on arrive et on installe la machine pour eux. Si leur ancien frigo est brisé et qu’on vient le réparer, on est traité en héros. J’aime pouvoir aider les clients et ensoleiller leur journée. »

Au fil de la conversation, j’ai appris que la livraison, c’est maintenant du passé pour Norm. Étant donné son âge et les maux de dos qui l’accompagnent, il lui est plus difficile de décharger les camions aux magasins. Même lors de notre discussion sur l’automatisation et les changements dans les entrepôts depuis son arrivée dans les années 1980, je constate que la livraison occupe toujours une part importante pour lui. Je lui ai demandé si c’était son travail préféré bien que je sache déjà la réponse. « Certainement, m’a-t-il du tac au tac. C’est un véhicule tellement emblématique, et je suis très fier d’être un conducteur pour l’une des plus importantes flottes du marché. » Même après 31 ans de service, Norm porte toujours une grande attention à l’apparence de son véhicule. « Si mon camion était sale, je n’attendais pas et le lavais rapidement, dit-il fièrement. Pour moi, c’est le visage de l’entreprise, donc c’est vraiment important qu’il soit toujours propre. »

Mon après-midi avec Norm tirait à sa fin et je pensais qu’il n’y aurait plus de surprises. Mais, Norm tentait encore de trouver un moyen de procurer la magie des Fêtes avec le camion. Je dois vous dire que Jim McArthur est le cousin de Norm, qu’il travaille aussi chez Coca-Cola, et ce, depuis 41 ans. C’est lui qui a aidé Norm à faire ses débuts dans l’entreprise. Jim prend sa retraite bientôt, et Norm sait maintenant quel cadeau lui procurera le plus d’enthousiasme : un tour dans le camion de Noël de Coca-Cola. Le lundi suivant, Jim a rejoint Norm dans le camion et ils ont fait une autre tournée de dons de jouets, cette fois-ci dans le cadre de la campagne Toy Mountain de CTV. « Ça fait des années que je regarde la collecte de fonds Toy Mountain à la télé, explique Jim plein d’excitation. C’était tout un honneur que Norm me demande de l’accompagner pour cet événement. Je suis vraiment content de pouvoir redonner au suivant de cette manière. »

Bien que Norm m’ait dit combien il était fier de travailler pour Coca-Cola, la vérité c’est que Coca-Cola est encore plus fière de compter des employés incroyables comme Norm et Jim, qui représentent l’entreprise au sein des collectivités partout au pays.