La pièce où Bill Cook entrepose ses souvenirs de Coca-Cola est bien remplie. Qu’est-ce qu’il pourrait avoir besoin de plus pour compléter sa collection? 

Demandez à Bill et il vous répondra : « Une bouteille Hutchinson. Nous n’utilisions pas ces bouteilles au Canada. »  

Je ne peux pas l’aider dans ce cas.

Qu’est-ce qu’il aimerait avoir de plus? « Une visite aux archives de Coca-Cola à Atlanta », dit-il tout sourire. 

Maintenant, je peux l’aider.

Bill est président de l’Ontario Coca-Cola Collector’s Club depuis les 20 dernières années, et une photo de sa collection est présentée dans le livre Coca-Cola au Canada : 120 années rafraîchissantes. Ce livre, ainsi que l’emballage commémoratif de six en édition limitée, a été conçu pour célébrer le 150e anniversaire du Canada et la riche et fière histoire de Coca-Cola au pays. Lors de ma visite au Canada pour aider aux célébrations, je devais absolument rencontrer Bill avant de retourner chez moi.

Bill s’est intéressé aux articles de Coke alors qu’il avait la vingtaine et qu’il a commencé à collectionner toutes sortes de bouteilles de soda. Il a acheté sa première barre de porte Coca‑Cola, et ce fut la passion. Il s’est débarrassé de sa collection de bouteilles et s’est mis à collectionner exclusivement des articles Coca-Cola. Entre autres, il venait de se procurer une collection le jour avant ma visite.

Peintre d’enseignes de profession, Bill apprécie véritablement les enseignes en métal qu’il collectionne. Sa préférée trône sur un mur de sa pièce remplie d’articles de Coke. Elle est unique en raison du texte faisant référence aux boissons en fontaine. Bill est toutefois pragmatique au sujet de sa collection : « J’achète et je vends des parties de ma collection. J’essaie d’acquérir des articles pour les collectionneurs locaux qui ne peuvent se rendre aux rassemblements, puis je leur vends à mon retour. »

Pour Bill, sa collection représente plus qu’un commerce : « J’ai une famille Coca-Cola. Ce sont les gens que je rencontre chaque année lors des rassemblements. Je fais plus qu’acheter des articles. J’ai des amis de longue date grâce à Coca-Cola et à ma passion des collections. » De plus, lors de rassemblements, Bill et Oscar Segovia, un autre collectionneur, ont donné des séminaires sur la façon de repérer les fausses enseignes.

En faisant le tour de sa collection, j’ai été frappée par la qualité des articles Coke qu’il possède. J’ai particulièrement aimé les enseignes canadiennes et les disques rouges avec un point jaune dans le bas. J’ai aussi remarqué de grosses bouteilles que je ne connaissais pas du tout. Il s’agissait de bouteilles propres à Bill. Pendant l’hiver, pour passer le temps, il peint de grandes bouteilles contour en verre. « Je n’ai jamais vraiment compté le temps que cela me prend pour les peindre. J’en ai vendu quelques-unes, puis plus de gens les ont vues et m’ont contacté pour en obtenir. »

Tandis que je laissais le livre et l’emballage commémoratif de six de Canada 150 pour sa collection, nous avons parlé de la prochaine convention annuelle qui aura lieu à Orlando en août. Je lui ai aussi fait une promesse : la prochaine fois qu’il passera par Atlanta, il pourra visiter les archives de l’entreprise, ce qui lui fera un souvenir de plus.

Justine Fletcher est spécialiste des archives chez The Coca-Cola Company et, dans le cadre du 150e anniversaire du Canada, elle aide actuellement Coca-Cola Canada à célébrer le fait que notre boisson rafraîchit les Canadiens depuis 120 ans.