« Attendez, c'est impossible de créer de l'eau, n'est-ce pas? »

Cette question circule depuis que Coca-Cola Canada a annoncé avoir atteint son objectif de réapprovisionner toute l'eau qu'elle utilise au pays dans ses boissons et son processus de fabrication.

Cet équilibre lié à la consommation d'eau a été atteint de deux façons :

  1. En s'associant avec des organismes locaux pour contribuer à l'amélioration, à la restauration et à la réalimentation en eau des ressources et des habitats au Canada. Ensemble, Coca-Cola Canada et ses partenaires participent à la préservation des terres humides, à l'amélioration des conditions écologiques des bassins versants et à la protection d'écosystèmes précieux.
  2. En gérant mieux l'utilisation de l'eau dans les établissements de production de Coca-Cola Canada. Cela comprend le passage aux technologies sans eau, l'optimisation des systèmes de filtration et de lavage à contre-courant et la mise en œuvre de programmes de recyclage de l'eau.

En fin de compte, cet accomplissement a été possible en grande partie grâce aux partenariats exceptionnels établis avec les groupes locaux et les organisations communautaires.

« Nous ne pouvons y arriver seuls, déclare Jon Radtke, directeur de la pérennité en eau à The Coca-Cola Company. Nos partenaires ont trouvé des projets environnementaux clés au Canada et, ensemble, nous travaillons à rendre ces écosystèmes propres, sécuritaires et fonctionnels. »

Par exemple, WWF-Canada et Coca-Cola Canada ont collaboré à divers projets liés à l'eau douce par le biais du Fonds de restauration du WWF-Canada. Conjointement, ces groupes fournissent une aide à certains des écosystèmes d'eau douce les plus précieux au pays.

« Le Fonds de restauration du WWF-Canada aide les organismes locaux à améliorer l'habitat des espèces à risque et des gens qui vivent près des écosystèmes d'eau douce très fragilisés, ajoute Elizabeth Hendriks, vice-présidente, Conservation de l'eau douce, WWF-Canada. Ces projets contribuent à assainir les écosystèmes d'eau douce, au bénéfice des gens et des espèces qui en dépendent pour survivre. »

Donc, à quoi ressemble exactement le fait de « retourner l'eau dans la communauté »?

PROJET DE RESTAURATION DE BLUE CREEK | RIVIÈRE PITT, COLOMBIE-BRITANNIQUE

Référence photographique : WWF-Canada/Jordan Lee


Cette année, c'est la Première Nation Katzie qui a reçu un montant du Fonds de restauration du WWF-Canada. Les fonds de 150 000 $ serviront à restaurer l'habitat de Blue Creek sur la partie supérieure de la rivière Pitt.

La Première Nation Katzie, membre de la Lower Fraser Fisheries Alliance, reconstituera cet habitat essentiel en retirant des obstacles du cours d'eau causés par un récent glissement de terrain. Des fortifications en pierre et en bois seront aussi construites afin de protéger les frayères.

Il s'agit d'un projet significatif pour la communauté de la Première Nation Katzie. Le saumon chinook consiste en une espèce importante sur le plan culturel et économique pour toutes les espèces vivant dans le bas du fleuve Fraser, et représente une importance source alimentaire pour les épaulards résidant au sud. Le déclin de la population des saumons chinook s'avère particulièrement alarmant, car il pourrait mener à un déséquilibre du réseau alimentaire, ce qui a des conséquences négatives pour les espèces dont la survie dépend du saumon.

Le projet de restauration de Blue Creek contribuera à restaurer la migration des poissons, la connectivité écosystémique et le débit d'eau dans les chenaux avoisinants qui accueillent une diversité d'espèces, notamment le saumon chinook, le saumon coho et la truite arc-en-ciel en voie de disparition.

Le projet est bien entamé, et nous avons hâte de voir les résultats.

Cliquez ici pour lire l'annonce du WWF-Canada.

MISE À DÉCOUVERT DES RUISSEAUX NEWMAN ET DE LA CALÉDONIE | SAINT JOHN, NOUVEAU-BRUNSWICK

Un autre projet important de restauration a eu lieu dans les Maritimes.

Coca-Cola Canada et WWF-Canada appuient l'organisme ACAP Saint John en mettant à découvert des parties des ruisseaux Newman et de la Calédonie. Lorsque des cours d'eau ont été enfouis ou l'on a construit une zone urbaine par-dessus, on procède à la mise à découvert pour les libérer et les restaurer à un état plus naturel.

Ce projet a permis de retirer des espèces invasives et des obstacles au passage des poissons, et comprenait la stabilisation des berges.

Regardez cette vidéo pour en savoir plus sur ce projet et sa signification pour la communauté de Saint John, au Nouveau-Brunswick.

PROJET DE RESTAURATION DES HABITATS DE LA RÉSERVE NATURELLE DU LAC BLACKBURN | SALT SPRING ISLAND, COLOMBIE-BRITANNIQUE

En 2017, Coca-Cola Canada et WWF-Canada ont financé l'organisme Salt Spring Island Conservancy pour contribuer à la restauration d'un ancien terrain de golf et lui redonner son aspect naturel.

Auparavant, cette zone abritait une faune sauvage, mais la construction du terrain de golf a considérablement entravé les habitats naturels et affecté la qualité de l'eau.

Ce projet a permis de remettre le terrain à son état naturel et d'améliorer la qualité de l'eau en aval. On a également créé des habitats pour la sauvagine, les oiseaux migrateurs de rivage et de nombreux autres animaux de la zone.  

On a restauré cinq terres humides en tout dans un bassin versant grandement fragilisé et aménagé des sentiers de marche pour la communauté.

PROJET DE RESTAURATION DE BASSIN VERSANT DE LA RIVIÈRE CHENATHA PAR LA CENTRAL WESTCOAST FOREST SOCIETY | BARKLEY SOUND, COLOMBIE-BRITANNIQUE

Dans la région du littoral du Pacifique de l'île de Vancouver, Coca-Cola Canada et WWF-Canada ont appuyé un projet de la Central Westcoast Forest Society qui contribuait à restaurer la rivière Chenatha. Depuis les années 1970, on faisait de l'exploitation forestière près de cette rivière. Par conséquent, la communauté a vu dépérir l'habitat du saumon et d'autres espèces de la faune sauvage.

Cet endroit est également constitué de terres ancestrales appartenant à la Nation Toquaht.

Ensemble, avec l'appui du WWF-Canada et de Coca-Cola Canada, ces groupes ont redéfini les ruisseaux, construit des bassins et restauré les anciennes routes d'exploitation forestière, ce qui a redonné vie au saumon sauvage du Pacifique et à d'autres espèces de faune sauvage en voie de disparition.

Coca-Cola Canada est fière de collaborer avec le WWF-Canada et d'autres partenaires locaux à ces projets spéciaux de restauration des eaux. Une goutte à la fois, ces projets contribuent à retourner l'eau dans les communautés canadiennes.