Au cœur de la transformation de The Coca-Cola Company en une entreprise de boissons diversifiée, on trouve l’objectif d’accélérer la croissance de ses gammes de produits de manière à ce qu’elles offrent des boissons qui répondent aux besoins de tous les consommateurs.

Pour mener à bien cette évolution au sein d’une entreprise orientée sur la croissance, il faut pouvoir compter sur des attitudes essentielles : la curiosité, le renforcement des capacités, l’itération et l’inclusion. Nous croyons en effet qu’en continuant d’encourager et de promouvoir ces caractéristiques essentielles, les associés de Coca-Cola, les collectivités qu’ils servent et l’entreprise elle-même ne peuvent qu’en tirer des bénéfices et prospérer.

L’un des moyens que prend Coca-Cola Canada pour favoriser une attitude de croissance envers l’inclusion, ce sont les organisations appelées Groupes de ressources d’entreprise, ou GRE. Ces derniers sont des forums au sein desquels les personnes qui en sont membres peuvent discuter des défis et des occasions qu’ils rencontrent dans leurs collectivités. Les GRE organisent aussi des événements qui favorisent l’engagement et l’éducation des associés en ce qui a trait aux questions pertinentes à leur groupe, et leur permettent d’identifier les organisations similaires qu’ils peuvent soutenir à l’extérieur de Coca-Cola.

Jusqu’à tout récemment, Coca-Cola Canada comptait deux GRE, soit Women’s LINC et le GRE Canada Asie. Mais ça, c’était avant l’arrivée de Mark Lawton.

Mark est arrivé au Canada en provenance de l’Angleterre avec son conjoint en 2016. Six mois plus tard environ, il commençait à travailler comme responsable du marketing auprès des consommateurs pour Coca-Cola Canada. Il n’a pas fallu longtemps pour que Mark réalise qu’il pouvait faire bien plus pour Coca-Cola Canada que de simplement effectuer les tâches liées à son emploi.

« C’est le rôle que j’ai le plus apprécié de toute ma carrière, dit Mark. Mon expérience ici chez Coke a été vraiment positive, j’ai toujours senti que je pouvais m’assumer complètement avec tous ceux qui travaillent ici. J’ai vite réalisé que, bien que nous pouvions compter sur une merveilleuse culture ouverte et inclusive, nous ne faisions pas assez pour la célébrer. »

Membre d’un groupe LGBTQ+ dans l’entreprise où il travaillait auparavant, Mark savait d’expérience que le fait d’accueillir ouvertement la communauté LGBTQ+ pouvait faire une différence importante pour toutes les personnes impliquées. Une fois bien installé dans son nouveau poste, Mark a donc commencé à mettre sur pied le nouveau GRE. Son premier geste a été d’organiser une rencontre avec Janet Joubran, vice-présidente aux ressources humaines de Coca-Cola Ltée, afin de discuter des étapes à suivre en vue de la création du groupe.

« Ça s’est fait tout naturellement, raconte Mark, tellement Janet était contente que quelqu’un vienne enfin aborder cette question avec elle. Elle m’a parlé de ce que fait Coca-Cola pour respecter son engagement à promouvoir l’inclusion, célébrer la diversité et défendre l’égalité. Elle attendait cependant que quelqu’un se décide à lancer un GRE LGBTQ+, puisque les GRE sont conçus pour être organisés par des employés. Dès lors, je pouvais compter sur son soutien total, et elle m’a même mis en contact avec le GRE LGBTQ+ des États-Unis pour que je puisse obtenir plus d’information sur le réseau existant et savoir comment mettre les choses en marche au Canada. »

L’un des premiers défis de Mark consistait à définir une vision et une mission claires pour le groupe.

« Dès le départ, se posait évidemment la question de savoir si nous avions vraiment besoin de ce groupe au Canada, admet Mark. Le Canada, à juste titre, est largement perçu comme une société accueillante et inclusive, mais la réalité, c’est que nous avons tous des préjugés en fonction des expériences que nous avons vécues. Bien que j’aie été chaleureusement accueilli ici, à Toronto, cela ne veut pas dire que ça a été le cas pour tout le monde à travers le Canada. »

En ce qui concerne les objectifs spécifiques, Mark a délibérément laissé toute la latitude possible au GRE LGBTQ+ à l’approche de sa première réunion, en septembre. Les décisions importantes concernant les événements à organiser et les organisations à soutenir seront prises une fois que les réunions régulières auront débuté.

« C’est très important pour moi de permettre au groupe de croître et de se définir lui-même sans trop l’influencer au départ, confie Mark. Notre objectif principal doit être de promouvoir le fait que chacun a le droit d’être fier de ce qu’il est. Nos membres apporteront une grande variété de points de vue issus de tous les horizons de la communauté LGBTQ+, et comprendront aussi des alliés hétérosexuels. En préparant notre première réunion, j’étais emballé à l’idée de voir quelles idées nos membres apporteraient pour que nous puissions promouvoir l’inclusion et enrichir les vies des associés de Coca-Cola Canada et de la communauté LGBTQ+ canadienne. »