L’une des premières choses que l’on voit en entrant dans les bureaux des Archives de Coca-Cola, c’est un grand dessin de Joyeux Noël, Charlie Brown ! signé par Charles Schulz. On me demande souvent pourquoi ce dessin se trouve là, et l’histoire qu’il y a derrière est à la fois longue et intéressante. Le 9 décembre 1965, on assistait à la naissance d’un classique de la télévision. À 19 h 30, pour la toute première fois, le spécial Joyeux Noël, Charlie Brown ! était diffusé sur le réseau CBS et ses stations affiliées. Bien que l’émission ait été un succès instantané, attirant environ 36 millions de téléspectateurs aux États-Unis, elle avait bien failli ne jamais voir le jour.

Car si les personnages de Peanuts, la bande dessinée de Charles Schulz, étaient bien connus des lecteurs de journaux, on craignait qu’ils passent mal à la télévision. Lee Mendelson raconte toute l’histoire de ce dessin animé classique dans son livre, A Charlie Brown Christmas: The Making of a Tradition. Au départ, Charles Schulz et lui avaient produit une émission pilote racontant l’histoire du pire joueur de baseball au monde : Charlie Brown. Malheureusement pour eux, le pilote avait été rejeté par les trois grands réseaux de télévision.

Coca-Cola n’était pas intéressée par l’émission sur le baseball, mais nous avons approché M. Mendelson pour lui demander s’il pouvait créer une émission spéciale de Peanuts pour Noël. Comme Mendelson et Schulz n’avaient rien de prêt, ils ont rapidement mis sur pied une proposition qui tenait sur une seule page (à triple interligne !) afin de présenter un projet. Dès le lendemain, Coca-Cola faisait parvenir à Schulz et Mendelson le télégramme suivant :

« CONFIRMONS VENTE DE CHARLIE BROWN POUR NOËL À COCA-COLA POUR DIFFUSION EN DÉCEMBRE SELON VOS CONDITIONS AVEC OPTION POUR DEUXIÈME ÉMISSION AU PRINTEMPS. GOOD GRIEF ! »

À présent que l’émission spéciale était commandée, le vrai travail pouvait commencer. Schulz et Mendelson n’avaient que trois mois pour produire l’émission spéciale, tandis que le cinéaste d’animation Bill Melendez devait créer plus de 30 000 dessins et qu’il fallait aussi enregistrer les voix. Dans un geste inhabituel pour l’époque, Schulz demanda que les voix soient faites par de vrais enfants plutôt que des adultes. Schulz annonça aussi que l’émission contiendrait une minute entière au cours de laquelle le personnage de Linus lirait un extrait de la Bible. Cette demande était considérée comme très étrange pour une émission de variétés, mais Schulz insista.

L’émission spéciale connut un succès immédiat, qui ne s’est jamais démenti par la suite. Le 9 décembre, près de la moitié des habitants des États-Unis regardaient la télévision pour suivre les exploits de Charlie Brown et de sa bande.

Les réactions du public

Dans un aperçu de ce qui allait se passer quelques années plus tard, quand The Coca-Cola Company produirait sa célèbre publicité sur la colline, Coke a été inondée de lettres émanant du public disant à quel point ils avaient aimé le spécial.

Voici quelques-unes des milliers de lettres que la compagnie a reçues au sujet de Joyeux Noël, Charlie Brown !

Messieurs :

C’est la première fois au cours de ma vie bien remplie de 52 ans que j’écris une lettre d’admirateur, mais je tenais à vous féliciter d’avoir commandité le spécial télévisé Joyeux Noël, Charlie Brown ! Je ne connais pas d’autre émission ayant su charmer autant les adultes que les enfants, et je vous écris pour exprimer le souhait, énoncé par bien des gens qui ont vu le programme, que vous pourrez commanditer d’autres émissions sur Charlie Brown.

Grand Rapids, Michigan

Aux producteurs de Coca-Cola :

J’aimerais vous complimenter au sujet de l’émission « Peanuts » que vous avez commanditée pour la télé. Votre production, tout comme les produits que vous fabriquez, se distingue par son côté rafraîchissant. Nos remerciements sincères à vous et à M. Schulz pour avoir mis de l’avant, avec cette philosophie saine, le véritable esprit de Noël, si souvent dissimulé par autre chose de faux. Nous espérons que « Peanuts » saura trouver une place permanente à la télé. Bénis soient les responsables de Coca-Cola pour leur participation à la réalisation de cette entreprise louable.

Les Sœurs de St. Francis

Belle Vernon, Pennsylvanie

J’ai toujours aimé Joyeux Noël, Charlie Brown !, et c’est devenu une tradition familiale chez nous de le regarder chaque année. Je suis d’accord avec les Sœurs de St. Francis, et j’espère que la troupe de Peanuts continuera d’enchanter les audiences pour de nombreuses années à venir.

Si vous êtes curieux de savoir ce qui est arrivé au spécial Charlie Brown Peanuts, eh bien il a fini par passer à la télé lui aussi. Coke a également commandité Good Grief, Charlie Brown, diffusé pour sa part en juin 1966.

 

Ted Ryan est directeur des Communications sur le patrimoine à The Coca-Cola Company.